Devoir de Philosophie

Illusion et réalité ?

Voir sur l'admin

Extrait du document

illusion L'illusion, polymorphe et trompeuse, nous abuse.Il y a une variété de formes des illusions liées aux sens, à l'imagination et au discours :- Les illusions des sens sont fréquentes. Par exemple, un bâton plongé dans l'eau m'apparaît toujours cassé au niveau de la surface de l'eau. L'erreur de jugement consisterait à assimiler sans précaution le paraître et l'être. Mais sur quoi nous appuyer pour dire, avec certitude, quand et pourquoi nous pouvons nous fier à ce que nous voyons, entendons, etc. ? Une attitude sceptique est nécessaire, car le risque est bien réel : un mirage peut par exemple mettre en péril notre vie. L'illusion est source de confusion. Il est donc utile de ne pas avoir une confiance aveugle en nos sens. De plus, la vérité est en jeu : la science ne peut se fier à la perception.

« Ce que j'appelle cristallisation, c'est l'opération de l'esprit qui tire de tout ce qui se présente la découverte quel'objet aimé a de nouvelles perfections.» (Stendhal, De l'amour). Stendhal a très bien décrit ce processus psychologique sous le nom de cristallisation. Une branche banale, jetéedans les salines de Salzbourg, est retirée toute couverte de cristaux, étincelante comme un bijou. C'est une imageexacte de ce qui se passe dans l'état de passion. Une femme médiocre paraîtra divine à celui qui en estpassionnément amoureux, parce que tous ses rêves, tous ses souvenirs viennent « cristalliser » sur l'objet de sapassion. C'est sans doute pour cela que les amours des autres nous sont généralement incompréhensibles. L'objetde la passion apparaît le plus souvent dérisoire pour celui qui en juge de l'extérieur, objectivement. C'est lepassionné qui l'enrichit de tout ce qu'il projette sur lui. On a dit que l'amour était comme les auberges espagnoles.Dépouiller les êtres de tout ce que nos passions leur prêtent, c'est les réduire à eux-mêmes, cad souvent à peu dechose. Le héros de Proust note avec lucidité qu' « Albertine n'était, comme une pierre autour de laquelle il a neigé,que le centre générateur d'une immense construction qui passait par le plan de mon cœur. » Proust a montré en desanalyses admirables, que l'objet d'une passion était son prétexte plutôt que sa source. Ce sont les femmes à peineconnues et restées mystérieuses qui suscitent les passions les plus intenses, précisément parce que rien ne faitalors obstacle au processus de cristallisation Tout ce qui est susceptible d'accroître le mystère de l'objet aimé (parexemple lorsque celui-ci se dérobe à notre approche) intensifie la passion, précisément parque le phénomène de lacristallisation, de la projection psychologique est favorisé par l'éloignement, l'évanescence de l'être aimé. – Enfin, l'illusion atteint le discours : l'opinion (doxa), en s'en tenant au vraisemblable, n'est pas un véritable savoir.Mais l'opinion est aussi produite par ceux qui la manipulent, tels des illusionnistes habiles. Un sophiste peutpersuader quelqu'un que ce qu'il dit est vrai, par un discours brillant qui fait illusion. L'enjeu politique, moral oureligieux est ici très important.Ainsi sont en danger la faculté de juger et d'agir librement et, finalement, le rapport au monde, aux autres et à soi. Prendre conscience d'une illusion Cependant, plutôt que l'illusion elle-même, n'est-ce pas le sujet pensant qui en est responsable, en succombant àl'illusion ? Le danger ne viendrait donc pas tant de l'illusion elle-même, que de l'attitude de celui à qui elle seprésente et qui peut préférer la séduction plaisante de l'illusion à la difficulté d'affronter la réalité. Celui qui « prendses désirs pour la réalité », se fait des illusions, et il en porte la responsabilité. Non seulement il nie la réalité, mais ilne réalise pas ses désirs.Puisque l'illusion existe, le plus dangereux serait finalement de la masquer ou de l'entretenir, par l'ignorance ou ladémagogie, par exemple. La conscience d'une illusion peut ne pas la détruire, mais empêche que le jugement lui soitsoumis. L'illusion des sens demeure, alors que l'erreur de jugement peut être rectifiée. La puissance d'imaginer nedoit pas faire perdre le sens des réalités. Enfin, un beau discours peut être mis au service de la vérité. Ainsi, dansles trois cas, la liberté de l'esprit est préservée. Art et illusion Une autre question se pose alors : peut-on vivre sans illusions ? Y aurait-il un rôle positif de l'illusion ? L'artiste,dans son oeuvre, donne à l'illusion une place essentielle dans la recherche du sens et de la vérité sur le modeesthétique.Il s'agit alors, non pas de « faire illusion » en trompant sur la valeur esthétique de son travail, ou de « se faire desillusions » comme le crédule ou le naïf, ni d'être déçu comme celui qui les a « perdues », mais d'être un « illusionniste», dit Maupassant, en parlant du réalisme en art. La fiction, en « donnant l'illusion de » la réalité, ne trompe pas. Elleparticipe de la façon dont l'homme pense et construit un monde, aussi bien chez l'enfant qui fabule que chezl'artiste qui crée. »

Le document : "Illusion et réalité ?" compte 1594 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Prévisualisation du document Illusion et réalité ?

Liens utiles