Devoir de Philosophie

la conscience morale n'est elle que le résultat de l'éducation ?

Publié le 13/02/2013

Extrait du document

conscience
Elvyre BouillotT.ES 4 25.10.2012 DEVOIR MAISON DE PHILOSOPHIE. Sujet : La conscience morale n'est-elle que le résultat de l'éducation ? La conscience morale est une notion qui permet de nous définir au fur et à mesure que le temps passe. La conscience morale c'est cette petite voix qui nous dit ce qui est bien ou mal, c'est notre génie intérieur. Depuis notre plus jeune âge, nos proches nous inculquent des normes et valeurs qu'il faut respecter pour vivre avec autrui. Elle nous permet de juger la conduite des autres et de nous-même, elle ne se détermine pas en fonction de ce qui est mais en fonction de ce qui doit être dès qu'une idée nous vient à l'esprit. La question nous rapporte aussi à l'éducation qui est une notion d'apprentissage, c'est une élévation de l'esprit et de l'intelligence. Grâce à l'éducation nous pouvons nous conduire mieux en société et nous pouvons être quelqu'un. C'est un processus qui demande du temps, c'est un exercice sur soi, c'est un échange de savoir. L'éducation vient du latin « educatio « qui veut dire « élevage « c'est la formation de l'esprit. C'est le développement méthodique donné à une facul...
conscience

« conséquences des actes que nous allons faire dans un futur proche.

Marc-Aurèle, qui est un empereur romain mais aussi un stoïcien grec, il se concentre sur le présent, le futur et le passé d’une vie.

C’est lui qui donne le concept du « dieu intérieur » c’est cette petite voix qui parle en nous.

Rousseau est convaincu que la conscience morale s’acquiert avec la nature, c’est pourquoi il prône l’idée de l’enfant sauvage.

L’enfant sauvage, n’est la définition employée par Rousseau pour définir l’enfant élevé par la nature, mais l’homme a repris le titre du film réalisé par François Truffaut.

Rousseau dans « l’Emile » nous développe l’idée qu’un enfant instruit par ses parents va être forcément mauvais mais qu’un enfant devrait plutôt être éduqué par la nature.

Un enfant est innocent il ne connait le monde qui l’entoure.

Rousseau nous témoigne l’idée qu’un enfant ne peut être une terreur mais plutôt un enfant doit être aimé et protégé pour ne pas qu’il impose une loi à ses parents.

La conscience repose sur la raison humaine et sur un principe intérieur : le devoir s’impose de lui-même par la raison, pour Kant il ne peut y avoir de véritables distinctions entre la conscience morale et la raison.

Ce n’est pas l’éducation, ni la science, ni la philosophie qui me dicte ce que je dois faire ou ce que je peux faire, car c’est ma raison qui le fait.

Selon Kant, il faut se méfier de la sensibilité ou des passions car pour lui c’est seulement la raison qui dicte nos choix, il refuse de se fonder sur un principe extérieur à l’humain. Nous devons nous soumettre à l’éducation que nous offrent les personnes autour de nous, c’est eux qui nous inculquent des valeurs et des normes.

Les instructions juridiques comme la loi est un enseignement que nous devons respecter.

Cela permet de vivre en communauté avec autrui sans s’entre-tuer.

La conscience morale ne vient que par l’éducation puisque c’est elle qui nous permet de réfléchir et de comprendre nos actes.

Nous ne pouvons pas juger une situation en bien ou en mal si nous n’avons pas d’éducation.

Les valeurs morales ne sont pas innées mais acquise au fur et à mesure du temps.

Elles se forment grâce à nos expériences, à nos modèles de socialisation, c’est à la naissance que l’éducation et notre conscience morale commence.

Quand un être vivant nait il est comme une « tabula rasa » c’est-à-dire une table rase il ne connait rien et ne comprend rien il faut lui apprendre les bases de la vie, on lui apprend le bien et le mal qu’il fait lorsqu’il fait une « bêtise ».

Voltaire disait qu’un homme qui rentrait dans une chambre violement est un homme sans éducation.

Il nous montre ici que pour être « bien élevé » devant autrui il faut être forcément éduqué. Pour la psychanalyse freudienne, toutes les interdictions qui nous sont dressées devant nous est la conscience morale, elle a des réflexes conditionnées et formées par l’éducation.

Les parents font pressions sur leurs enfants et donnent un semblant de censure sur la morale.

L’obligation du devoir vient de la conscience morale collective, à laquelle chaque conscience individuelle participe, chaque personne doté d’une conscience partage son savoir et sa doxa sur un sujet (la doxa est l’opinion).

La société nous émane la. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles