Devoir de Philosophie

La tradition est-elle un obstacle à la raison ?

Publié le 20/06/2022

Extrait du document

« « La tradition est-elle un obstacle à la raison ? » Introduction Un dimanche matin, un fils s’adressa à son père et lui dit à peu près ceci : « Père, pourquoi devons-nous aller à la messe chaque dimanche ? Oui père, pourquoi !? Car père, sache que j’aime aller à la messe mais, j’aimerais, plus encore, connaitre la raison pour laquelle nous sommes tenus de nous y rendre ? » Le père répondit : « Fils, c’est ainsi, c’est une tradition familiale et, bien avant moi, feu mon père s’y rendait déjà avec mon défunt grand-père et, mon grand-père s’y rendait avec son père et son grand-père qui faisaient de même avec les leurs. » Quand le fils eut entendu ces paroles, il resta coït quelques instants, puis, dit à son père : « Père, aurais-tu oublié la raison pour laquelle on se rend à la messe à force de suivre aveuglément la tradition familiale ? » Le père leva les yeux au ciel et grommela : « Seigneur, pourquoi mon fils m’importune-t-il avec ces questionnements auxquels je n’ai pas réponse ? ». Inopinément, une lumière éblouissante descendit du ciel et traversa le père qui, au moment même où la lumière le toucha, entendit une voix résonner dans sa tête : « Tu as oublié la raison de ton agir, ton potentiel critique est noyé dans la tradition mais, ton fils, est un philosophe en devenir et, d’une certaine manière, il se demande en quoi la tradition est-elle un obstacle à la raison ? Le serpent t’a injecté son venin, assurément, tu as été mordu par les crocs de la tradition ! Désormais, sois courageux, suffisamment pour te servir de ton propre entendement et, user de ton potentiel critique dans la mesure où cela t’est possible ! ». Avant d’examiner, plus en profondeur, la question suivante : « La tradition est-elle un obstacle à la raison ? », il semble impératif de clarifier, un minimum, la complexité sémantique de celle-ci. Le mot « tradition » provient du latin traditio qui signifie l’action de remettre, de transmettre. Ainsi, généralement, le mot s’applique à quelque chose qui est transmis, comme par exemple un savoir. Tradition peut aussi être employé pour désigner une doctrine, un principe religieux ou philosophique voire une légende ou un mythe. Par extension, le mot renvoie au traditionalisme qui peut être défini comme le fait d’être attaché aux traditions. « Obstacle » quant à lui trouve son étymologie dans le mot latin obstaculum qui renvoie au fait de se tenir devant, c’est-à-dire d’empêcher la progression de quelqu’un ou quelque chose. Donc, un obstacle, semble désigner une entrave, une chose qui gêne, bloque, contrarie. En outre, le mot liberté est un antonyme du mot obstacle. Etymologiquement, le mot raison provient du mot latin ratio qui signifie le calcul, la supputation. La raison s’oppose à l’instinct et désigne couramment « la faculté qu'à l'esprit humain d'organiser ses relations avec le réel ; son activité considérée en général tant dans le domaine pratique que dans le domaine conceptuel. » 1 . Concisément, la raison renvoie à la manière spécifique de l’homme pour connaitre. En tant que concept philosophique, la raison se décline en plusieurs formes, comme par exemple, la raison pratique, théorique (ou pure), instrumentale (ou technique). Par extension, le mot raison renvoie au rationalisme qui désigne au sens courant une doctrine d’après laquelle il n’est rien qui ne soit intelligible, le rationalisme est, d’une certaine 1 Définition de RAISON, CNRTL., consulté en ligne en Janvier 2021 à l’adresse <https://www.cnrtl.fr/definition/Raison>. 2 manière, une connaissance, spécifiquement, par la raison, par opposition à l’empirisme qui privilégie l’expérience. L’opinion collective à tendance à soutenir que la tradition est un obstacle à la raison bien que, beaucoup, déclarent aussi qu’elle ne l’est, nullement, en invoquant l’existence d’un librearbitre inaltérable et absolu. Aux premiers, il faut dire qu’il est, nécessaire, de nuancer leur propos car, de toute évidence, il semble possible que la tradition puisse être une sorte d’obstacle à la raison mais il semble, également, qu’elle puisse être une condition nécessaire au développement de la raison elle-même. En effet, comment le développement des connaissances scientifiques, philosophiques, artistiques, etc. serait-il possible si aucune tradition ne transmettait les savoir de nos prédécesseurs ? Aux seconds, héritiers de la pensée Descartes, il faut poser la question de la possibilité de l’existence de cette chose si divine qu’est le libre arbitre inaltérable et absolu. De plus, en tant qu’héritiers d’une pensée, celles de Descartes, ne sont-ils justement pas entravés dans la tradition cartésienne et, justement, leur propos n’est-il pas une mise en évidence que la thèse qu’ils soutiennent n’est que pensée enchainée dans une tradition idéaliste en tant que leur capacité à penser s’arrête lorsqu’elle trouve la certitude de l’existence d’un libre arbitre inaltérable et absolu qui, précisément, bloque la progression de leur potentiel critique ? De la sorte, répondre à la question : « La tradition est-elle un obstacle à la raison ? », revient à se demander en quoi la tradition chemine-t-elle, nécessairement, jusqu’au traditionalisme et de la sorte, si la tradition ne peut que diminuer le potentiel critique propre à la raison. Par conséquent, il semble judicieux de mettre en évidence les interactions nécessaires et contingentes qui existent entre tradition et raison afin de proposer une claire réponse au sujet. De plus, en vue d’apporter une réponse au sujet, il faut envisager dans une perspective perspectiviste ( pour, précisément, ne pas tomber la certitude) la manière dont la tradition peut, potentiellement, être un frein à la raison mais aussi ce qui en permet l’ascension critique et la félicité. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles