Devoir de Philosophie

L'acting out en psychanalyse

Voir sur l'admin

Extrait du document

Acting out

1 L’acting out est une mise à jour brutale des pulsions, des fantasmes, des désirs inconscients d’un individu. La postposition « out » ayant deux sens en anglais, cette expression indique que ce qui est d\'habitude refoulé est, d\'une part, extériorisé par le sujet (« out » signifie ici dehors), et, d\'autre part, s’exprime à fond (« out » suggère alors l\'idée de complétude). Le verbe allemand « agieren », employé par Freud, et l\'expression française « mise en acte » n\'expriment pas cette double signification. C\'est pourquoi les psychanalystes de langue française leur préfèrent le terme anglais « acting out », proposé par Ernst Kris en 1951 dans un de ses articles.

« troubles mentaux. Seulement, Il arrive que ce patient exprime ses désirs de façon impulsive, en refusant ce compromis qu'est le transfert. L'acting out marque ainsi la lin brusque de la relation analytique. 4 Jacques Lacan oppose, dans " Réponse au Commen­ taire de Jean Hippolyte sur la Verneinung de Freud " (1954), acting out et hallucination. o_ans les deux cas, ce que le sujet refoulait jusqu'alors réapparait. Mais tandis que l'hallucination est subie et se présente comme une " passion du sujet ... l'acting out suppose que le sujet agit. Ce n'est plus sa perception consciente qui se trouve modifiée, sans qu'il le veuille, c'est lui-même qui apporte des réponses au psychanalyste. Celles-ci, tout en paraissant parfois incongrues, n'en traduisent pas moins la violence de ses pulsions et rendent Impossible la poursuite de la cure. 5 Certains psychanalystes emploient le terme d' • acUng in " pour désigner les actes qui se produisent durant la séance analytique et celui d'acting out pour ceux qui se manifestent en dehors d'elle. D'autres auteurs n'établis­ sent pas de distinction entre l'acting out et le • passage à l'acte "• bien que cette dernière expression, utilisée d'autre part en clinique psychiatrique, se rapporte plu­ tôt à des actes Impulsifs violents (agressions sexuelles, automutilation, etc.) n'ayant pas nécessàirement un rap­ port avec le transfert. »

Le document : "L'acting out en psychanalyse" compte 531 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Prévisualisation du document L'acting out en psychanalyse

Liens utiles