Devoir de Philosophie

L'allégorie de la caverne, extrait de La République, Livre VII, Platon

Extrait du document

platon

Platon, né à Athènes aux alentours de -427 à -347 avant J-C, est un philosophe Grec, contemporain de la démocratie athénienne et des sophistes. Platon est l'auteur de nombreux ouvrages tels qu'Apologie de Socrate, Dialogues de Platon, Lettre VII ou dans cet exemple-ci, auteur de La République.

Ce texte, extrait de La République et plus particulièrement du Livre VII,  est fréquemment appelé l'allégorie de la caverne. Autrement dit, une représentation ou une idée par le développement d'une métaphore. Dans cette allégorie, Platon développe sous forme d'image toute sa théorie, que l'on appelle la théorie des Formes, autrement dit les formes intelligibles. L'auteur aborde ici le thème de la vérité. Par le sens de vérité, il faut entendre le terme de réalité soit une sorte d'opposition aux illusions pour accéder à la vérité.

            Dans ce texte, l'auteur soutient la thèse que la vérité réside dans le monde extérieur.

            Par la suite, nous pouvons dégager deux parties. Si dans un premier temps l'auteur étudie l'intérieur de la caverne, dans une seconde approche Platon examine l'avancé progressive vers la vérité soit un accès  à la réalité vers l'extérieur de cette caverne. 

« Lefoul Virginie Tle S2 (explication 1ere partie) Au commencement de ce texte, Platon nous décrit des hommes enchainés au fond de la caverne. Ces hommes vivent dans le monde des apparences et des illusions. Effectivement, nous pouvons dire que la plupart du temps nous ne prenons pas en compte nos illusions et nous les prenons pour des réalités parallèlement aux hommes qui sont au fond de la caverne. " Des hommes dans une demeure souterraine, en form e de caverne, ayant sur toute sa largeur une entrée ouverte à la lumière; ces hommes sont là depuis leur enfance, les jambes et le cou enchainé" Ces hommes ont grandi dans cette caverne et ne croient et voient que c e qu'il voit: "de tels hommes n'attribuer ont de réalité qu'aux ombres des objets fabriqués". Platon considère que vivre dans cet était d'illusio n est une maladie puisqu'il dit " si on les délivre de leur chaine et qu'on les guérisse de leur ignorance" soit cette situation d'ignorance est considéré comme le monde des illusions vu dans ce texte par Platon. Mais pour guérir cette maladie, il faut que les prisonniers sorte de la caverne "qu'on le force à se dresser immédiatement, à tourner le cou, à marcher, à lever les yeux vers la lumière: en faisant tous ses mouvements il souffrira" Cette souffrance représente la dureté de sortir de ce monde des illusions et des préjugés, soit de sortir de ce monde sensible. Autrement dit, pour nous, c'est la difficulté de voir la réalité en face. En effet, dans le texte Platon nous dis ''Et si on le force à regarder la lumière elle-même, ses yeux n'en seront -ils pas blessés?". Ainsi le détenu ne pourra pas immédiatement contempler "le soleil", il doit procéder par étape. La ''lumière dans le texte représen te en effet la vérité, la réalité et l'ombre représente donc les apparences, les illusions. Grandir avec une perception que l'on croyait juste et soudainement apprendre qu'elle est fausse est un choc et des multiples questionnements se posent. De plus les objets ne sont plus des ombres, mais ont des formes certaine en trois dimensions, il y a donc une nouvelle perception de réflexions et de visons qui se développe. Les hommes préfèrent donc rester dans leur monde sensible des illusions et des apparences car ils ont du mal à remettre en question ce qu'ils ont toujours connu depuis leur enfance. (idee directrice de la 2eme partie) Une fois que le prisonnier réussi à tourner la tête, il aperçoit la lumière, celle-ci est nouvelle, et représente pour l'homme u ne nouvelle apparence. (explication de la 2eme partie) Platon, ici, va entamer sa théorie en montrant que les ombres projetés dans la caverne ne sont que des illusions, »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles