Devoir de Philosophie

Le droit et la justice: Jean-Jacques Rousseau, Du Contrat social

Extrait du document

droit

1 « Le plus grand avantage qui résulte de cette notion de loi est de nous montrer

clairement les vrais fondements de la justice et du droit naturel. En effet, la première loi, là seule véritable loi fondamentale qui découle immédiatement du pacte social est que chacun préfère en toutes choses le plus grand bien de tous. Or la

5 spécification des actions qui concourent à ce plus grand bien, par autant de lois particulières, est ce qui constitue le droit étroit et positif. Tout ce qu’on voit concourir à ce plus grand bien, mais que les lois n’ont point spécifié, constitue les actes de civilité, de bienfaisance, et l’habitude qui nous dispose à pratiquer ces actes mêmes à notre préjudice est ce qu’on nomme force ou vertu.

10 Etendez cette maxime à la société générale dont l’Etat nous donne l’idée, protégés par la société dont nous sommes membres, ou par celle où nous vivons, la répugnance- naturelle à faire du mal n’étant plus balancée en nous par la crainte d’en recevoir, nous sommes portés à la fois par la nature, par l’habitude, par la raison à en user avec les autres hommes à peu près comme avec nos concitoyens, et

15 de cette disposition réduite en actes naissent les règles du droit naturel raisonné, différent du droit naturel proprement dit, qui n’est fondé que sur un sentiment vrai mais très vague et souvent étouffé par l’amour de nous-mêmes.

C’est ainsi que se forment en nous les premières notions distinctes du juste et de l’injuste ; car la loi est antérieure à la justice, et non pas la justice à la loi, et si la loi 20 ne peut être injuste, ce n’est pas que la justice en soit la base, ce qui pourrait n’être pas toujours vrai ; mais parce qu’il est contre la nature qu’on veuille se nuire à soi-' même ; ce qui est sans exception. »

« 1. LA LOI Rousseau interroge la notion de loi du point de vue de son FONDAMENTALE ET ..... utilité ou de son « avantage » qui consiste à rendre compte SON APPLICATION ..... des« vrais fondements de la justice et du droit naturel». La a. Énoncé de la loi ..... loi est expressive d'une préférence de chaque individu pour ..... le bien de la totalité. C'est cette préférence qui va constituer ..... les « vrais fondements » du juste. La justice et le droit sont à ..... comprendre comme des notions qui découlent de la loi, ..... comme des conséquences dérivent d'un principe. Que corn­ ····· mande ce principe fondateur de la justice et du droit? b. Première application juridique La notion de loi est présentée immédiatement dans sa ..... généralité comme la formulation d'une volonté de chacun « à ..... préférer en toutes choses le plus grand bien de tous ». La loi ..... concerne l'intérêt général que chaque individu éprouve à titre ..... de préférence. C'est reconnaître en l'homme une tendance ..... sensible à l'universalité qui s'inscrit dans l'individu non pas ..... comme une tendance altruiste et désintéressée, mais comme ..... une tendance à la conservation de soi. En effet, l'homme a ..... tout intérêt à vivre en harmonie avec ses semblables en pas­ ····· sant avec etLx un contrat en vertu duquel ils substitueront à ..... leur intérêt égoïste un intérêt général qui leur permettra de ..... vivre en paix. C'est de ce pacte social que découle la « seule ..... loi fondamentale » comme fondement d'une existence poli­ ····· tique qui ne désavantage pas l'intérêt individuel, puisque à ..... travers l'intérêt général, l'intérêt de chacun, qui est de se ..... conserver, sera satisfait. Le point de vue politique et le point ..... de vue anthropologique sont donc liés dans le sens où le poli­ ····· tique est l'expression d'une préférence humaine. Venant d'énoncer le sens de cette loi fondamentale, ..... Rousseau se doit maintenant d'interroger les moyens qui ..... permettront de l'appliquer. ····· • Par la conjonction de coordination « or>>, nous passollS dallS le rai­ ····· son11e111enl de la fin aux llW)'ellS. Le candidat doit toujours s'aider des ····· conjonctions et des mots de transition jJour rendre compte de la ..... démarclie démonstrative d'un texte. « Le plus grand bien de tous » étant la fin de l'existence ..... politique, il faut maintenant penser les moyens de sa réalisa­ ····· tian en coordonnant les bons moyens en vue de cette fin. Or, ..... ces moyens sont doubles et relèvent de deux domaines bien ..... distincts. 67 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles