Devoir de Philosophie

Le fait scientifique

Voir sur l'admin

Extrait du document

* Pour Nietzsche, le langage atomise la pensée. Tandis que notre activité psychique est un « flux continu », les mots nous présentent constamment les choses comme plus simples qu'elles ne sont, séparées les unes des autres, et nous poussent à croire aux faits isolés, déformant du même coup notre vie psychique.* Pour Bergson, la pensée est incommensurable* avec le langage.- Le langage fige « ce que notre âme ressent » : si la pensée se déroule dans la durée d'un flux continu, le langage se déploie dans l'espace, le discontinu. Les flux de conscience sont donc dénaturés par les mots qui les découpent et les juxtaposent.- De plus, le langage impersonnalise : le langage est général, commun à tous, mais chaque vécu psychique est singulier, incomparable. Le langage est donc réducteur, pauvre à exprimer les nuances de la vie intérieure.- Enfin, le langage fait écran à l'intérieur de nous-même : les mots nous dérobent notre moi jaillissant et instable, pour le chosifier, l'objectiver. Ainsi, nos états se détachent-ils de nous, formant un "second moi", social et superficiel, un moi qui n'est plus moi.L'idée d'une langue universelle.

Le document : "Le fait scientifique" compte 731 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

Liens utiles