Devoir de Philosophie

L'Etat doit-il limiter sa violence légitime ?

Extrait du document

Il n'est pas possible de dissocier la notion d'État de celle de force. Seule la force fonde le pouvoir de l'État. Cela étant dit, un État qui est parvenu à assurer la concorde intérieure et la sécurité extérieure n'a plus besoin de chercher à étendre son pouvoir.

 

Trop de pouvoir tue le pouvoir en créant des injustices, en opprimant inutilement les citoyens. Parvenu à un certain degré d'autorité, l'État doit préférer

le droit, la raison au recours systématique à la force. Ce n’est certes pas généralement le cas. En effet, les hommes qui ont le pouvoir veulent toujours plus de pouvoir. Ce désir sans limite est ce qui a toujours causé leur perte. Voilà qui montre clairement qu'il est dans la nature de l'État d'asseoir son pouvoir, mais non de chercher à toujours le renforcer.

« n n'est pas dans la nature de l'État de limiter son pouvoir L'État a le monopole de la force. Plus cette force s'amplifie, plus l'État est fort. D'un point de vue national, comme d'un point de vue internationa ~. l'État doit étendre son pouvoir. Le monopole de la force contitue l'essence de l'État H obbes , dans son Léviathan , montre que c'est parce que l'É t at dispose de la force et peut en user légitime­ ment q u 'il est capable •D 'une façon générale , la vie politique est plac:$e sous le signe de la contrainte, celle-ci étant la man ifesta­ tion spécifique de la force publique ( ... )• Julien Freund Qu'est-ce que la politique? de mettre un terme aux violences qui divisent les h ommes . En consé ­ quence , l'État fonde son eff icaci té sur l 'aug ­ mentation de la force , et non sur sa dimi ­ nution . L'autorité de l'État repose sur son pouvoir U n État faible cesse d'être respecté. Par ­ tant de là, il n'es t plus capable d'ass urer l'ordre , la paix et la sécurité . Il contredit alors sa r aiso n d'être. Afin que son autor ité ne puisse pas être remise en cause , il l ui faut étendre son pouvoir à l'ensemble des aspects de la v ie collective . L'État doit tenir tête aux autres États U n Ét at fort sera respecté par les autres États. Or, un État fort est cel ui qui se montre capable de main­ tenir une unité natio ­ nale, d'imposer aux citoyens une certaine discipline. P our cela, il doit parfaitement contrô­ ler l'éducation , l'adm i­ nistration , les finances, la ju sti ce. L'État a pour finalité d' assurer la force et l'unité de la nation. Pour parvenrir à ce but, il ne doit pas limiter son pouvoir. Au contraire, il doit toujours chercher à le renforcer. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles