Devoir de Philosophie

L'Existentialisme et la polémique Sartre-Camus

Publié le 31/08/2012

Extrait du document

sartre

 

 

 

 

 

Depuis 1943, Sartre et Camus, grands amis, se montrent partout ensemble. Le public, sans faire de détail, englobe l'auteur de 'La Nausée' et celui de 'L'Etranger' sous l'étiquette 'Existentialiste'.

A la libération, l'existentialisme est non seulement une philosophie à la mode, mais un style de vie et un lieu: Saint-Germain-Des-Prés (quartier de Paris). La plaquette de Sartre, l'existentialisme est-il une humanisme? résume de façon commode cette philosophie.

Pour le grand public elle se résume en une formule: 'l'existence précède l'essence'.

Sartre conçoit l'existentialisme d'abord comme une philosophie de la liberté et de la responsabilité: nous sommes ce que nous faisons et non des êtres dont le destin serait fixé à l'avance. Le maître mot d'alors est 'l'engagement'.

Camus ne refuse certes pas de s'engager mais refuse l'étiquette 'existentialiste' et même celle de philosophe. A partir de 1947, les désaccords politiques entre Sartre et Camus s'approfondissent: Camus dénonce les camps staliniens, Sartre ménage les communistes.

En 1952, Francis Jeanson fait paraître dans la revue de Sartre, 'Les Temps Modernes', un compte-rendu très critique de L'Homme Révolté. Le dernier livre de Camus est jugé réactionnaire, et certains de ses jugements erronés. Camus, ignorant Jeanson, répond directement à Sartre. Le numéro suivant des temps Modernes publie à côté de la lettre de Camus la réponse vigoureuse de Sartre:

 

sartre

« lui reste fermé.

L’existentialisme de Camus sera un existentialisme désespéré, mais aussi dépourvu de la nausée et du dégoût sartriens.

C’est un désespoir clairvoyant, instaur ateur de la grandeur de l’homme et de l’humanisme camusien.

L’homme absurde est au centre de la réflexion de Camus.

Comme chez les autres philosophes existentialistes, le sentiment de l’absurde est la conséquence du caractère infondé de l’exis tence de l’homme - être limité face à l’absolu, étranger jeté dans un monde indifférent.

Mais, comme Camus le montre, l’absurde ne réside ni dans l’homme, ni dans l’univers: il est le résultat de leur rapport antinomique et de la conscience que l’homme en a.

Plusieurs attitudes sont alors possibles.

Camus refuse celles qui sont des attitudes d’évasion: le suicide, qui consiste à escamoter, en le supprimant, l’un des termes de la contradiction (la suppression de la conscience).

Il récuse aussi les doctrines situant hors de ce monde les raisons et les espérances qui donneraient un sens à la vie: croyances religieuse, suicide philosophique de la pensée (Kierkegaard, Jaspers, Chestov).

L’homme absurde est celui qui accepte lucidement le défi, c’est là le fondement de sa révolte qui le mène à assumer aussi bien sa liberté, mais aussi ses propres contradictions en décidant de vivre avec passion et seulement avec ce qu’il sait.

Essais: Le Mythe de Sisyphe (1942), L’homme révolté (1951); Romans et réci ts: Noces (1938), L’Étranger (1944), La Peste (1947), L’été (1954), La Chute (1956), L’Exil et le Royaume (1957), Le premier homme (posthume, 1994; fiction autobiographique); Théâtre : Caligula (1944), Le Malentendu (1944), L’État de siège (1947), Les Justes (1950); Adaptations scéniques de: Le Temps du Mépris (Malraux), Les esprits (Larivey), La Dévotion à la Croix (Caldéron de la Barca), Requiem pour une nonne (Faulkner), Les Possédés (Dostoïevski) .

SARTRE : L'existentialisme est un humanisme : 1946 Lors qu'on considère un objet fabriqué, comme par exemple un livre ou un coupe- papier, cet objet a été fabriqué par un artisan qui s'est inspiré d'un concept; il s'est référé au concept de coupe -papier, et également à une technique de production préalable qui f ait partie du concept, et qui est au fond une recette.

Ainsi, le coupe -papier est à la fois un objet qui se produit d'une certaine manière et qui, d'autre part, a une utilité définie, et on ne peut pas supposer un homme qui produirait un coupe -papier sans savoir à quoi l'objet va servir.

Nous dirons donc que, pour le coupe- papier, l'essence — c'est-à -dire l'ensemble des recettes et des qualités qui permettent de le produire et de le définir — précède l'existence; et ainsi la présence, en face de moi, de tel coupe-papier ou de tel livre est déterminée.

Nous avons donc là une vision technique du monde, dans laquelle on peut dire que la production précède l'existence.

[...] L'existentialisme athée, que je représente, [...] déclare que si Dieu n'existe pas, il y a au moins un être chez qui l'existence précède l'essence, un être qui existe avant de pouvoir être défini par aucun concept et que cet être c'est l'homme ou, comme dit Heidegger, la. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles