Devoir de Philosophie

Peut on dire que les mots nous apprennent notre propre pensée ?

Extrait du document

C’est pourquoi il convient de travailler son esprit, pour que ce que je dise corresponde bien à ce que je pense.  Car il ne suffit pas d’apprendre le langage pour être compris, il faut aussi apprendre à en faire usage. Pour que les mots apprennent ma pensée, il peut être utile de les illustrer.  On dit que les actions parlent plus que les mots. Ce que cette phrase veut dire, c’est que parfois, il est préférable de montrer la chose, l’action concrètement, plutôt que de la réduire à un aspect purement théorique au moyen des mots. Les mots, par leur équivocité et leur complexité, peuvent induire en erreur notre interlocuteur, et empêcher la compréhension de ma pensée. Les mots ne sont pas des obstacles s’ils sont appuyés par des gestes, des dessins, schémas, bref, tous les outils permettant de mieux cadrer les mots et par voie de conséquence la langue. On peut ainsi faire comprendre la signification des mots dans leur ensemble, c'est-à-dire encore de mieux faire comprendre mon point de vue à mon interlocuteur.

« pensée. Le langage pouvant être imparfait, il est nécessaire de le travailler pour pouvoir être compris. C'est pourquoi il convient de travailler son esprit, pour que ce que je dise corresponde bien à ce que je pense.Car il ne suffit pas d'apprendre le langage pour être compris, il faut aussi apprendre à en faire usage. Pour que les mots apprennent ma pensée, il peut être utile de lesillustrer.On dit que les actions parlent plus que les mots. Ce que cette phrase veut dire, c'est que parfois, il est préférable de montrer la chose, l'action concrètement, plutôt quede la réduire à un aspect purement théorique au moyen des mots. Les mots, par leur équivocité et leur complexité, peuvent induire en erreur notre interlocuteur, etempêcher la compréhension de ma pensée. Les mots ne sont pas des obstacles s'ils sont appuyés par des gestes, des dessins, schémas, bref, tous les outils permettant demieux cadrer les mots et par voie de conséquence la langue. On peut ainsi faire comprendre la signification des mots dans leur ensemble, c'est-à-dire encore de mieuxfaire comprendre mon point de vue à mon interlocuteur.Mais s'il est préférable d'illustrer le langage, c'est également un atout de bien le parler, toujours dans l'optique de mieux se faire comprendre. Cela ne signifie passeulement bien maitriser la langue, mais c'est également maitriser l'art de bien la parler, ce que l'on peut appeler la rhétorique. Pour éviter de s'embrouiller les mots,d'être mal perçu, de perdre le fil de ses idées, cet art est un atout indéniable pour laisser libre cours à ses idées. L'unique contrainte est d'apprendre à parler plusposément et en y mettant le ton, pour renforcer le pouvoir qu'on les mots. En insistant sur les syllabes, notre interlocuteur va saisir le sens affirmatif de notre discours,et ne pourra que mieux assimiler notre opinion.Maitriser sa parole est une condition indispensable pour ceux qui ont des problèmes d'élocution, les bègues par exemple qui peuvent avoir du mal à se fairecomprendre, l'utilisation du mot pouvant être difficile pour eux. Ils peuvent ainsi remédier à leurs problèmes d'expression au moyen d'un contrôle de la respiration parexemple.Enfin, il convient bien entendu de méditer son propos avant de le prononcer, cela facilitera la compréhension et limitera les erreurs d'emplois des mots. Une foisencore, les citations populaires attestent cette idée générale. On dit « qu'il faut tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler. » Cela veut dire qu'il faut bienréfléchir à ce que l'on va dire, afin de ne pas commettre d'erreurs susceptibles de changer le sens de ma phrase. De plus, il faut se mettre au niveau de celui qui écoutepour se faire comprendre, c'est-à-dire faire preuve de pédagogie. Il me sera plus aisé d'être compris si j'emploie un vocabulaire susceptible de l'être par moninterlocuteur. Nous avons donc vu que le langage, les mots, sont des outils qui permettent à l'homme de se faire comprendre aux autres et à lui-même, car la pensée qui l'anime esten quelque sorte le langage intériorisé. Cependant, l'usage du langage est limité, car il filtre ma pensée et peut parfois m'empêcher d'être compris. C'est pourquoi ilconvient de s'appliquer à l'utiliser, par le biais d'illustrations, de persuasions et de réflexions, afin de permettre à notre opinion de s'exprimer pleinement. Malgré sesdéfauts, le langage reste un atout considérable à notre espèce qui nous permet de vivre en société. On peut donc se demander malgré ses lacunes, comment le langagepermet de convaincre? »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles