Devoir de Philosophie

Peut-on être altruiste ? (analyse et critique de la doctrine de l'altruisme)

Voir sur l'admin

Extrait du document

Je peux faire passer l'intérêt des autres avant le mien en certaines circonstances. Dans l'amitié, dans l'amour, il convient de ne pas se montrer égoïste et tenir compte de l'intérêt de la personne qu'on aime. De même, je peux aider les personnes plus faibles, moins bien loties que moi, sans que cela ne me coûte mon bien-être; cela s'appelle générosité. Mais je ne peux systématiquement sacrifier mon intérêt à celui d'autrui, car alors je m'auto-détruis. L'altruisme, en effet, n'est possible

que pour autant qu'il y ait un minimum de réciprocité dans les bons procédés. Or, il est des gens, plus nombreux qu’on ne le pense, qui prennent l'altruisme dont on fait preuve à leur égard pour de la faiblesse et qui en profitent pour vous marcher dessus: cédez-leur la place et il vous bouteront dehors s'ils le peuvent. Il faut donc être vigilant. Si l'on doit par principe se montrer bienveillant avec les autres, il faut être impitoyable avec les gens déloyaux.

« -On fa it pa sse r son intérê t p erso nne l avan t l'int érê t d 'autrui -~[·1:• L'altruisme est une utopie. Mon rapport aux autres est avant tout conflictuel, et faire passer leur intérêt avant le sien revien­ drait à prendre le parti de son ennemi. Les autres étant des concurrents, il faut défendre son propre intérêt avant le leur. L'altruisme est utopique L es hommes so nt naturellement égoïstes. Il ne peuvent donc véritablement •Nous sommes plaisan ts de nous reposer dans la société de nos semblables : misérabl es comm e nous , impuissants comme no us, ils ne nous aideront pas : on mourra seul .• Pascal , Pen sées prendre en compte l'in­ térêt d'autrui. Comme le dit N ie t zsc he: «L'égoïsme n'est pas méchant parce que l'idée du «p rochain » - le mot est d'origine chrétienne et ne correspond pas à la réalité -est en nous très faible; et nous nous sentons libres et irres­ ponsables envers lui presque comme envers la plante ou la pierre » (H umain , trop humain ). Autrui est un ennemi (( 1 'essence des ra p- L. ports entre hom­ mes n'est pas la com­ munauté , c'est le conflit» , écrit S artr e. Voilà pour­ quoi l'on ne peut pas faire passer l'inté rêt des autres avant le sien propre. Cela équivau­ drait à commettre un suicide, car ce serait prendre le parti de son ennemi. !:altruisme est donc une utopie, car la nature du moi est de s'af­ firmer en niant l'autre. Autrui est un concurrent P our faire pass er les intérêts d'autrui avant les siens , il fau­ drait que la loyauté rég isse les rapports humains et qu'autrui me rende la pareille. Or, la réalité montre plutôt que celui qui ne défend pas ses intérêts d'abord se fait marcher dessus par des gens sans scrupules. La vie, professionnelle notamment, étant une constante compétition, il faut jouer des coudes et se montrer le plus fort. Si je fais passer les intérêts des au tres avant les miens , je me fais marcher dessus. Je dois défendre mes intérêts avant tout, car autrui est en compétition avec moi. »

Le document : "Peut-on être altruiste ? (analyse et critique de la doctrine de l'altruisme)" compte 927 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Prévisualisation du document Peut-on être altruiste ?  (analyse et critique de la doctrine de l'altruisme)

Liens utiles