Devoir de Philosophie

Platon, Le mythe de la caverne

Extrait du document

platon

 

Cette sortie de l'illusion, même si elle est possible à tous, n'est pas chose facile. En effet, par définition, tant quenous sommes dans l'illusion, nous ne pouvons pas avoir par nous-mêmes l'idée d'en sortir, puisque nous n'avons pasl'idée qu'il existe un monde en dehors de ta caverne. Platon explique que l'homme qui sortirait de la caverne devraitêtre sorti de force par quelqu'un d'autre. Et qu'une fois dehors, il lui faudrait beaucoup de temps pour s'adapter à lalumière du soleil. Et que, s'il revenait à l'intérieur pour libérer ses anciens amis, il y a des chances que ceux-ci letueraient plutôt que de se laisser libérer. Platon nous rappelle donc ceci :  c'est que tout le monde peut êtreéduqué; mais que l'éducation est un parcours difficile; et que la plupart des gens ne veulent pas être éduqués.

« 18 • La dissertation de philosophie 1 « MAIS LES VRAIS PHILOSOPHES, DEMANDA-T-IL, QUI SONT-ILS SELON TOI ? CEUX QUI AIMENT CONTEMPLER LA VÉRITÉ; RÉPONDIS-JE. » Platon P1aton (428-347 av.· J.-C.), fondateur d'une école philo­ sophique (L'Académie) qui foncüonna jusqu'au VI" siècle de notre ère, a été pendant longtemps le disciple de Socrate, imagé parfaite du philosophe qui va partout questionnant ses interlocuteurs tout en affirmant qu'il ne possède pourtant aucun savoir. Mais comme les penseurs de sa génération, Platon a vécu aussi le drame terrible qu'a été la condamna­ tion de son maître par le tribunal d'Athènes. La mort de Socrate (399 av. J.-C.), mise en scène à plusieurs reprises dans les dialogues, pose la question du statut désormais possible pour la philosophie dans l' Athènes démocratique bouleversée par la tyrannie des Trente. Aussi l'œuvre de Platon (dont nous possédons plus d'une trentaine de dialogues et quelques lettres) peut-elle être considérée comme une longue interrogation sur le statut et la fonction du philosophe dans la Cité. D'où cette question posée par Glaucon, l'un des interlocuteurs de Socrate, dans La République : « Mais les vrais philosophes, qui sont-ils selon toi ? » et la réponse de Socrate : « Ceux qui aiment à contempler la vérité.» »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles