Devoir de Philosophie

Puis-je nie mettre à la place d'autrui ?

Publié le 08/07/2015

Extrait du document

« Se mettre à la place d'autrui « est une expression qui,

....  pour être courante et fàmilière, n'en est pas moins étrange puisqu'elle nous invite à penser une relation à autrui où serait

....  abolie toute distance qui nie sépare habituellement de lui. Même dans les relations les plus intimes — amitié, amour —

          cette distance est toujours là. Une telle expérience intersubjec‑

          tive d'identification à autrui n'entre-t-elle pas en contradiction

          avec le principe d'individuation en vertu duquel je suis préci‑

         sément cet être-ci et non pas un autre ? C'est cette contradic‑

....  tion entre le processus d'individuation qui l'ait de moi ce que je suis et non un autre et le proces•.vus d'identification à autrui

          qui me demande de ne plus être moi, que nous devons exa‑

          miner. Cette contradiction pourra-t-elle être dépassée ou biens

          cette expérience d'identification à autrui sera-t-elle vouée à

          l'échec ? Trancher cette alternative nous conduira à révéler les

          véritables enjetix moraux dissimulés sous la banalité de l'ex‑

 

....  pression : « mets-toi à nia place «.

Revendiquer l'altérité d'autrui, la différence pour elle‑

....  même, et justifier ainsi l'impossibilité de se mettre à sa place,

....  revient dans la pratique à enfermer autrui dans sa différence,

....  et un tel geste devient un geste d'indifférence. On assiste comme un spectateur non engagé au spectacle de la vie d'au‑

....  trui. Comme le dit si bien Lucrèce, on « assiste du rivage à la

....  détresse d'autrui ; non qu'on trouve si grand plaisir à regar‑

....  der souffrir ; mais on se plaît à voir quels maux vous épar‑

....  gnent « (De la nature des choses, chant II). Le spectacle de la

....  différence me fait goûter mon propre bonheur, qui ressort

....  par comparaison avec le malheur des autres. Le moi ne

....  s'efface pas devant autrui mais éprouve alors la secrète satis‑

....  fàction de ne pas être « à sa place «. Contester la légitimité de

....  cette expression, c'est poser la différence d'autrui comme un

....  obstacle à toute communication, à tout partage. Le droit à la derence devient alors une fermeture à l'universalité, ce qui

....  dans les faits peut se traduire par de l'inderence. Territoires

....  et consciences devenant ainsi insulaires, l'idéal de tolérance

....  et d'accueil d'autrui se transforme alors en une tragique

....  indifférence. Entre l'impérialisme et l'indifférence, qui sont

....  tout deux intolérables, et l'altruisme du Christ se sacrifiant

....  pour l'humanité, acte qui relève de la sainteté, n'Y aurait-il

....  pas pour l'homme une autre manière de pouvoir « se mettre

 

....  à la place d'autrui « ?

« b. L'enjeu de l', .\jn·ess ion 1. '' Sij'ft ais toi ,, l'il fa j/o·urt de . h l't!clcnr .... qu'en changeant de place, la vérité est censée apparaître. La .... ,·érité ne se contemplerait pas de l'extérieur mais relèYerait d'un espace pri,·é dans lequel elle ne ferait sens que pour l'individu qui occuperait ce lieu. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles