Devoir de Philosophie

Que cherche t-on à exprimer dans l'art ? ?

Publié le 27/02/2008

Extrait du document

Que cherche t-on à exprimer dans l'art ? ?

« qui est en même temps maintenue dans la distance esthétique (ce n'est pas la réalité). Voir sa propre avarice dansles manies d'Harpagon, c'est se voir soi-même ( l'Avare de Molière) . Voir sa propre stupidité en la reconnaissant surla scène, c'est immédiatement comprendre et se délivrer. C'est voir ce que l'on est et du même coup, se délivrer denos propres passions. Le spectateur transfère sur l'acteur ses propres tendances. Aristote reconnaissait pour cetteraison une vertu de catharsis, de purification à la tragédie notamment : \" l\'imitation d\'une action sérieuse etcomplète, elle a une juste grandeur, son langage est agréable... les événements y sont joués par des personnageset non racontés dans un récit ; enfin, elle provoque la pitié et la crainte, par là, elle effectue une véritable purgation des ces deux sortesde sentiments.\" ( la poétique).L'art s'adresse ainsi aux sens des spectateurs, il exprime des sentiments, des sensations qui affectent le public, luiprocure du plaisir et peut-même avoir des effets cathartiques sur lui. Ces émotions sont bien sûr l'oeuvre del'artiste, qui utilise son art pour nous toucher.Mais l'oeuvre d'art n'exprime t'elle que des sensations ? Si t'elle est le cas, pourquoi certaines pièces de théâtre,par exemple, ont été censurés comme l'a été le Tartuffe de Molière ? Si tel est le cas, quelles sont les autres fonctions de l'art ? Et quelles en sont les conséquences ? A fortiori, l'oeuvre d'art ne concerne pas que notre sensibilité, c\'est-à-dire que l'art n'est pas qu'une approchesensible (par nos sens) du réel, elle est aussi une approche intelligible. Il divulgue un message, les sentiments et sensations exprimaient aident en cela.Ainsi, l'art prend du sens car il traduit la pensée de l'artiste. En effet, il ne faut pas oublier que l'oeuvre se caractérise par son processus créatif : L'artiste introduit sa pensée,sa vision subjective des choses dans son art.Ainsi, la comédie de Tartuffe n'a pas que pour but de faire rire les spectateurs. Cette pièce dénonce aussi lescomportement impies des dévots, il ne fait pas qu'exprimer des sentiments, des sensations et des comportementshumains .L' oeuvre a donc aussi une portée moralisante, D'où sa censure. L'art théâtrale exprime ainsi des idées, despensées, mais pas n'importe lesquelles, se sont celles de l'artiste.De surcroît, même quand l'homme essaye de recréer la nature le plus précisément possible, cela reste une créationhumaine, différente de celle de la nature . C'est-à-dire que l'artiste même si son but est de reproduire la nature à laperfection, introduit tout de même sa vision du réel : c'est son oeuvre, il se l'approprie, c'est sa façon de voir leschoses qu'il recrée. Il y a donc qu'une vision de la nature reproduite, et sans cette subjectivité introduite dansl'oeuvre, cela ne serait pas de l'art (rappelons-nous des objets quelconques, naturels ou humains, qui ne nous «touche » pas). Mais qu'est ce qui permet d'affirmer cela : Que l'art exprime la vision, donc les pensées de l'artistes ?Prenons l'exemple de la photographie (professionnelle) : ce n'est pas nécessairement une simple imitation stricte etsans âme. Elle est tout de même portée par une intention qui est celle du photographe et en ce sens, laphotographie est l'expression de l'artiste et pas seulement une copie. Il est tout à fait possible que le photographeconstruise un projet esthétique précis : son regard tout fait original commande une composition, des sujets, unemanière de jouer avec la lumière, le cadrage. Quand la photographie parvient à développer une vision personnelle etoriginale, il est évident qu'elle n'est plus une simple imitation de la réalité, mais qu'elle en est belle et bien uneinterprétation.De ce fait, si l'art est une interprétation, c'est-à-dire qu'il est une vision des choses, il y a donc une « recherche »: l'artiste ne fait pas que recopier objectivement un modèle, il se l'approprie, il lui donne une signification, un sens,car il s'exprime dans l'oeuvre. Mais qu'exprime-t-il ? Cela peut-être une pensée, une idée.Reprenons ainsi l'exemple de la statuaire grec , certes, l'artiste cherche à être autant réaliste que possible dans lestraits de ses sculptures, mais il n'imite pas n'importe quelle nature. En effet, il n'y a pas , par exemple, d'hommesbedonnant, de vieilles femmes ou d'unijambistes représentés dans la statuaire grec !Et c'est en ce sens que l'art c'est aussi une recherche. Dans l'art grec, l'artiste recherche à exprimer un idéal de labeauté, une certaine idée du corps humain , il transfigure la réalité. C'est sa vision qui est sculptée.Dans ce sens tourné vers l\'esthétique, l\'art est une représentation particulière, personnelle, de la nature , d\'unsentiment. C'est ainsi une manière, une vision des choses qui est proposée, et qui nous offre de voir le monde sousdes angles différents Aussi l'art ne correspond pas seulement à un besoin d'expression immédiat de la réalité, maisqu'il y ai une prise de conscience de cette réalité et que de ce fait il procure un nouveau regard sur le monde. Bref,si l'artiste est aussi créateur, s'il nous montre sa propre vision de la « vie », et que son oeuvre nous touche(sensible), l'artiste nous fait réfléchir, s'adresse à notre intellect.Et cette pratique particulière à l'art et qui permet de jouer avec les sentiments des gens, contribue à diffuser lapensée de l'artiste.De ce fait, dans le film , Il faut sauver le soldat Ryan, chef-d'oeuvre filmographique, Spielberg ne ménage personneet n'idéalise rien. Il ne donne pas à rêver : La réalité de la guerre est là ; c'est celle du champ de bataille, dessoldats morts, du carnage. Celle de l'absurdité d'une mission où on envoie une compagnie d'être humains à l'abattoirpour sauver un homme.Ce film pour vider de toute vision idéalisée de la guerre, voire même romantique pour certains, est radical.L'art n'est donc pas là pour nous détourner du réel, comme on aurait tendance à le croire mais au contraire, pournous y ramener par le biais de sensibilité : il permet de remettre en question beaucoup de réalité. Car, en effet,quand on parle de la guerre, le plus souvent cela parait normal pour l'homme qu'il y en ai, qu'il y en ai eu, et cela nele dérange pas outre-mesure qu'il peut y en avoir encore . C'est « ordinaire », car il a une certaine vision de laguerre dû à la société, justement il n'en a qu'une, et comme il ne l'a pas vécue, l'horreur de la guerre ne l'atteint pasvraiment. Mais lorsqu'un artiste nous prête ses yeux pour voir une réalité, qu'il nous l'a fait presque « vivre », lesidéaux peuvent changer. L'art fait passer un message, il informe et dénonce. Et on oublie trop souvent cet aspect de l'art selon lequel l'art véritable, c'est celui qui est sensé faire « passer unmessage », être un « art engagé » . »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles