Devoir de Philosophie

Un acte gratuit est-il pensable ?

Extrait du document

Wagner définit l'acte gratuit comme étant l'acte qui n'a pas de cause et qui est réalisé par pur plaisir : cet acte qui rend l'homme capable de risquer sa vie pour sauver quelqu'un d'un bâtiment en feu, mais aussi de pousser un étranger hors d'un train roulant à toute vitesse. Un acte gratuit est un acte accompli sans raison, sans motivation ni incitation, il est accompli par le seul effet de la liberté d'agir ou non. L'homme a alors un libre arbitre absolu, il a le pouvoir de choisir de façon absolue, c'est à dire d'être l'acteur à l'origine de ses actes. Il s'agit de savoir si un tel acte est possible, s'il peut exister. Sommes-nous susceptibles d'agir sans qu'aucune raison ne nous détermine à le faire? Peut-on, de fait, faire l'épreuve d'un acte purement désintéressé? I. Un Acte gratuit est possible. II. Un acte gratuit n'est pas désintéressé. III. L'inconscient et l'égoïsme naturel chez l'homme

« ignorance de ces motifs. Ces motifs ne sont pas perceptibles puisqu'ils font parti de l'inconscient, l'homme agit pourson bien sans en être forcement conscient.Nous sommes conditionnés par la culture qui nous entoure. Nous ne sommes par conséquent pas maître de nous-même. Notre esprit agit en fonction de nos besoins et surtout en fonction de l'époque, du pays, de la culture, desmédias, et de nos habitudes.Platon nous résume bien cela dans le Mythe de la caverne. La caverne symbolise le monde sensible où les hommesvivent et pensent accéder à la vérité par leurs sens (les hommes vivant dans la cavernes sont dos à l'entrée et sefient aux ombres provenant de l'extérieur). Mais cette vie ne serait qu'illusion.L'acte dit “gratuit” est alors un acte conditionné. L'homme peut aussi agir de manière responsable en accomplissant des actes responsables, c'est à dire des actesgratuits qui tiennent compte néanmoins des déterminismes en place.Les actions des hommes sont déterminées par leurs états antérieurs et par un ensemble de causes extérieures sansque la volonté puisse changer quoi que ce soit à cette détermination.Les hommes n'ont donc de libre arbitre que limité, contrôlé par un déterminisme en place.De même, dans les sciences, l'acte gratuit n'existe pas. Ainsi Laplace dit que « Nous devons envisager l'état présentde l'Univers comme l'effet de son état antérieur, et comme la cause de celui qui va suivre ». Ainsi, tout acte estrattaché à un passé qui l'a façonné et se pose lui-même comme une suite logique vers un acte futur, qu'il soitprémédité ou non. En biologie ou autre science, il ne peut pas exister d'acte gratuit ou d'altruisme. Toutes formes d'amours,d'affections ou de haines, quels qu'ils soient ont un intérêt : celui de perpétuer l'espèce et de survivre. En biologieseul l'intérêt motive l'actionIl en est de même en physique ou en chimie, seule l'énergie déclenche l'action qui motive la réaction.Tout phénomène est donc régi par une ou plusieurs lois nécessaires telles que les mêmes causes entraînent dans lesmêmes conditions ou circonstances, les mêmes effetsEn Biologie, tout phénomène est invariablement suivi et invariablement précédé par d'autres phénomènes. Les loisont dans les sciences toutes basées sur le déterminisme.On peut alors penser que l'homme obéit inconsciemment à des lois qui lui sont imposées par la nature. Cette idéeretire en quelque sorte leur liberté aux hommes. Mais l'être humain a su récupérer sa liberté en comprenant lesdéterminismes. L'animal obéit à des pulsions, et l'homme à une activité réfléchie cela le distingue de l'animal.L'homme peu modifier la situation dans laquelle il se trouve grâce à ses connaissances et les lois du déterminismequ'il connaît. Si la connaissance nous libère, l'ignorance nous emprisonne. On peut donc dire qu'un acte gratuit est impossible, il y a toujours une raison qui pousse un être humain à agir.L'homme agit toujours pour son propre intérêt, il est naturellement égoïste. L'égoïsme est le principal motif qui pousse un homme à agir. L'égoïsme est ce que l'homme a de plus cher mais estcaché, enfouis au fond de lui. Nous le cachons car il nous rabaisserait au rang de l'animal. L'homme est donchypocrite, il n'est ni bon, ni charitable, ni généreux. Au contraire, c'est un être manipulateur qui met les autres auservice de sa satisfaction, il cherche à tout prix à satisfaire ses moindres désirs, son intérêt au détriment desautres. Par exemple, des amoureux sont des égoïstes qui s'entendent, il y a entre eux un « compromis ». Il en va demême pour les alliances, ententes entre pays comme on a pu le voir à la veille de la première guerre mondiale(triple-entente et triple-alliance).Les relations entre les hommes sont alors inhumaines, en effet l'homme se lie ou non d'amitié avec une autrepersonne en fonction de l'utilité qu'elle pourrait avoir, et de ce qu'elle peut nous apporter. Schopenhauer à dit que «quelqu'un qui ne me sert en rien n'est rien », tout le monde veut utiliser les autres, il y a une hiérarchisation. Mais cet égoïsme serai le fruit de la société dans la quelle nous vivons, l'homme cherche toujours à « être le meilleur», il se compare aux autres et cette comparaison a fait naître l'amour propre, la rivalité ou encore la jalousie.L'homme est conscient de son égoïsme naturel et a du remord, « le malheur des hommes vient de la comparaison »rousseau.Rousseau laisse penser que l'homme pourrait être autrement dans une autre société. D'une part, nous avons vu que l'acte gratuit est l'expression de la liberté la plus radicale, ou la plus complète del'homme. Cet acte est fortement lié à l'absurde, en effet on le voit très bien dans l'exemple de Lafcadio.La liberté serait donc un acte accompli sans fondement, issu du hasard ou d'un pur caprice.Mais, l'acte gratuit pourrait aussi être vu comme la volonté de se prouver qu'on est libre, il y aurait alors unemotivation et un but ?L'acte gratuit est l'expression spontanée de la personnalité entière, c'est le jaillissement de l'inconscient. Un autreargument ayant été développé et qui n'est pas en faveur de l'acte gratuit, c'est l'égoïsme naturel chez l'homme.L'acte gratuit reste quand même une notion très difficile à expliquer, par exemple, un malade mental, un fou, quin'est pas maître de ses agissements et qui commet un meurtre non prémédité agit-il gratuitement ? Sujet désiré en échange : »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles