Devoir de Philosophie

Y a-t-il du hasard dans la nature ?

Publié le 22/02/2004

Extrait du document

Eclairer l'électron c'est troubler son mouvement en le bombardant avec des photons. La position du corpuscule sera d'autant mieux précisée que la radiation lumineuse exploratrice aura une longueur d'onde plus courte, mais du même coup la fréquence est augmentée, donc l'énergie et la quantité de mouvement transmise au corpuscule étudié. Le fait même de l'observation fait échec à l'observation du fait.       Mais si la position ou la vitesse d'un corpuscule ne sont pas exactement déterminables dans l'état actuel de la science, cela ne veut pas dire qu'elles soient indéterminées en elles-mêmes. Le fait qu'on ne puisse fixer à la fois la position d'un corpuscule et sa vitesse ne nous autorise pas à dire qu'il n'y a pas de causes qui déterminent cette position et cette vitesse. On nous rétorquera qu'en l'absence de toute possibilité de vérification scientifique le déterminisme devient au même titre que l'indéterminisme une simple hypothèse   métaphysique. Mais le principe du déterminisme nous paraît au contraire lié à l'esprit scientifique qui ne saurait renoncer, sans se détruire lui-même, à affirmer qu'il existe des conditions nécessaires, des « raisons suffisantes « à l'apparition des phénomènes. De grands esprits comme Langevin, Einstein, Plank n'ont pas cru devoir rejeter, à cause des difficultés de la microphysique, le principe du déterminisme. De Broglie lui-même, après avoir soutenu que les incertitudes de Heisenberg sont « irréductibles «, est devenu moins affirmatif : « La physique quantique restera-t-elle indéterministe ? «.

  • Il y a du hasard dans la nature. Tout n'est pas déterminé.

1) Le hasard est à l'origine de la vie. 2) Certains phénomènes sont indéterminés. 3) Le hasard témoigne de la liberté humaine.

  • Il n'y a pas de hasard dans la nature

1) Dieu ne joue pas aux dés. 2) La nature échappe au hasard. 3) La liberté humaine est illusoire.

.../...

« [L'univers n'est pas ce qu'il est par hasard. La nature est le fruit d'une intelligence supérieure qui a ordonné les choses et les êtres.

Nous ne nommons hasard que ce dont la cause nous échappe.] Dieu comme créateur du mondeSi Dieu est l'auteur de toute chose, de l'homme comme de la nature, cela veut dire qu'il n'y a nulle place pourle hasard.

Tout procède de la volonté divine.

Aussi, il n'y a rien dans la nature qui ne soit pas absolumentnécessaire.

La volonté de Dieu étant parfaite, elle ne peut rien laisser au hasard. Le hasard n'existe pas Selon Spinoza, Dieu existe librement (quoique nécessairement) parcequ'il existe par la seule nécessité de sa nature.» Sa nature veut qu'ilconnaisse toutes choses autant qu'il se connaît lui-même.

Puisqu'il estinfini et qu'il est partout dans la nature, il y a partout de la nécessité etnon du hasard.

Si l'homme connaît Dieu ou la nature, c'est parce queson intelligence est elle-même un attribut de Dieu.

Hasard et ignorancePour le savant la notion de déterminisme équivaut en pratique à cellede prévisibilité.

Louis de Broglie nous dit que pour le physicien « il y a déterminisme lorsque la connaissance d'un certain nombre de faitsobservés à l'instant présent ou aux instants antérieurs jointe à laconnaissance de certaines lois de la nature, lui permet de prévoirrigoureusement que tel ou tel phénomène observable aura lieu à telleépoque postérieure ». On parlera de hasard pour désigner un fait qui échappe à tout pouvoirhumain de le déterminer d'avance, un fait imprévisible, sans pour celavouloir dire que le fait attribué au hasard est un fait sans cause.

Parexemple, j'ai gagné un lot à la loterie nationale C'est un hasard.

Mais soulignons avec Vassails que « Loin de signifier l'absence de relations, de lois nécessaires, le hasard manifeste au contraire leur trop d'abondance, leur trop de complexité eu égard à nos possibilités pratiquesd'information et de prévision. » Le hasard n'est pas la contingence, il se réduit à mon ignorance d'un déterminisme qui existe.

Et comme l'avait vu Spinoza , le hasard n'est pas l'absence de nécessité, mais l'ignorance de la nécessité.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles