Devoir de Philosophie

Senghor Léopold Sédar Homme d'Etat et poète sénégalais

Publié le 09/04/2019

Extrait du document

senghor

Au moyen d'un programme socialiste modéré et avec l'aide du Parti socialiste démocratique, il tente de relever le niveau de vie de la population, s'attachant plus spécifiquement au sort des ruraux. Fin 1980, il cède la place à Adbou Diouf à la tête de l'Etat pour prendre, en Afrique, la présidence de l'Internationale Socialiste et se consacrer davantage à son oeuvre littéraire. C'est à travers le concept de négritude qu'il tisse un lien entre la politique et la poésie. Il est en effet, avec Aimé Césaire, le principal représentant de ce mouvement, dont l'axe principal est la redécouverte par les Noirs africains de leur propre culture (\"Retour aux origines\"). En 1983, Senghor est élu à l'Académie française.

senghor

« Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)Senghor Léopold Sédar , né en 1906 à Joal, près de Dakar, homme d'État et poète sénégalais. Membre de l'ethnie sérère, agrégé de grammaire, il a d'abord été professeur en France, puis représentant du Sénégal à l'Assemblée constituante en 1945. En 1948, il a quitté la SFIO (Section française de l'internationale ouvrière) pour fonder le Bloc démocratique sénégalais et a été, à la Chambre française des députés, le chef des indépendants d'outre-mer. Père de l'indépendance du Sénégal, tout en souhaitant maintenir des liens avec la France, il a été, en 1960, élu président de la République du Sénégal et, après l'élimination de son ancien allié Mamadou Dia en 1962, a concentré tous les pouvoirs entre ses mains, et a instauré un régime de parti unique socialiste, amendé dans un sens plus libéral en 1976. Réélu en 1963, 1968, 1973 et 1978, il a renoncé volontairement à ses fonctions à la fin de l'année 1980. Chantre de la négritude, il a publié d'importantes études sur la poésie de l'Afrique noire et des recueils de poèmes : Chants d'ombre (1945), Hosties noires (1948), Nocturnes (1961), Élégies majeures (1979), etc. Il a été élu à l'Académie française en 1983 et a publié un essai autobiographique : Ce que je crois (1988). »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles