Devoir de Philosophie

Nuit de cristal

Extrait du document

1   PRÉSENTATION

Nuit de cristal, nom donné à un vaste pogrom qui a touché l'ensemble de la communauté juive à travers l'Allemagne nazie, dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938.

Au cours de cette nuit de violente et meurtrière démonstration d’antisémitisme, les militants hitlériens — soutenus par le IIIe Reich — ont attaqué de manière systématique et générale les Juifs d’Allemagne avant de s’emparer de leurs biens.

2   UN POGROM À L’ÉCHELLE DU REICH ALLEMAND

Le prétexte de la Nuit de cristal (en allemand Kristallnacht) est l'assassinat, à Paris, le 7 novembre 1938, d'un diplomate allemand, Ernst vom Rath, par un jeune Juif allemand, Herschel Grynszpan. Le Führer Adolf Hitler lance alors les Jeunesses hitlériennes et les SS (Schutztaffel) à l'assaut des Juifs d'Allemagne. Sous la direction de Reinhard Heydrich, des violences sans précédent ont lieu dans la nuit du 9 au 10 novembre. Une centaine de Juifs sont tués et 30 000 à 40 000 sont arrêtés et envoyés en camps de concentration. La Nuit de cristal se caractérise également par la destruction systématique et l’incendie de 267 synagogues et de quelque 7 000 entreprises et magasins juifs.

3   LA NUIT DE CRISTAL, PRÉLUDE AU GÉNOCIDE DES JUIFS

La Nuit de cristal est le premier acte officiel et massif de persécution contre les Juifs auquel la population allemande a largement participé. Jusqu'alors, ces explosions violentes d'antisémitisme étaient le fait de commandos du parti nazi. Après la Nuit de cristal, les Juifs d'Allemagne — qui ne peuvent demander d'indemnisation à leurs assurances en vertu des lois nazies — sont obligés de payer à l'État des amendes pour les réparations « des dégâts causés par la juste fureur nationale «, d'un montant total d'un milliard de marks. Ces pogroms sont le prélude au vaste programme de génocide entrepris par Adolf Hitler et le IIIe Reich, c'est-à-dire l'élimination systématique de tous les Juifs.

Voir aussi l’article Shoah.

4   L’HISTOIRE MISE AU JOUR

L’étude récente des archives a permis de rétablir la vérité sur le prétexte historique à la Nuit de cristal : l’assassinat du diplomate allemand. L’Allemagne nazie a immédiatement prétendu que le jeune Herschel Grynszpan cherchait à venger la déportation de sa famille en Pologne et que, pour ce faire, il avait cherché à assassiner l’ambassadeur d’Allemagne à Paris ; ce n’aurait été qu’à défaut qu’il aurait tiré sur son troisième secrétaire, n’ayant pu obtenir d’entretien avec sa cible. Cependant, plusieurs rapports d’époque mis au jour dernièrement témoignent que le jeune homme a demandé à voir directement le secrétaire, lequel, sans procédure, a accepté l’entrevue. Lorsque les nazis ont découvert que la victime, qui connaissait son meurtrier, fréquentait le milieu homosexuel parisien (un comportement sexuel prohibé par le régime), ils ont étouffé l’affaire après avoir (vainement) cherché à obtenir de l’ambassadeur une déposition prouvant que l’attentat le visait personnellement.

Microsoft ® Encarta ® 2009. © 1993-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Liens utiles