Devoir de Philosophie

Renaissance italienne

Extrait du document

Carosone, d’un Fred Buscaglione ou d’un Marino Marini : en interprétant avec une faconde toute transalpine un burlesque Kriminal Tango ou un improbable Mambo italiano, ces musiciens pratiquaient déjà, il y a plus de trente ans, l’art des croisements...

 

De plus, avec Testa et Capossela, les barrières linguistiques semblent tomber. Que leurs textes les inscrivent dans la lignée des grands paroliers italiens - le meilleur Paolo Conte, mais aussi Fabrizio de André’ ou Lucio Dalla - ne fait aucun doute. Mais, plus sûrement, ils les inscrivent dans une tradition d’écriture plus cosmopolite, qui mêle Leonard Cohen et Georges Brassens, Tom Waits et Charles Trénet. A travers sa chanson L’affondamento del Cinastic, Capossela rend d’ailleurs hommage à l’auteur de la Mer. Testa reprend souvent le Gorille

Gianmaria Testa, qui conquiert un public français de plus en plus nombreux et obtient un triomphe à l'Olympia ; Vinicio Capossela, dont l'album est remarqué par la critique : en 1997, le succès de ces deux artistes transalpins marque l'incontestable renouveau d’une chanson italienne trop vite réduite à une seule figure emblématique - Paolo Conte -, ou à d’ennuyeuses caricatures. Mais il aura aussi permis de découvrir des chanteurs au statut particulier qui, peinant souvent à s’attirer un public dans leur propre pays, trouvent un bel exil artistique en France.

Liens utiles