Devoir de Philosophie

si le sport est synonyme d'intégration ou d'exclusion

Extrait du document

Avec l'évolution des loisirs dans la société, le sport tient aujourd'hui une place importante. On peut notamment évoquer qu'il passionne de plus en plus de personnes. Chaque match est une occasion de rassemblement de supporters. Cependant, nombreuses sont les disciplines au cours desquelles des compétitions ont lieu entre les équipes. C'est pourquoi, on peut se demander si le sport est synonyme d'intégration ou d'exclusion. Avant de considérer le sport comme un facteur d'intégration, on analysera le sport comme un facteur hiérarchique.

Le sport peut être considéré comme un loisir, cependant il amène souvent à la compétition entre deux équipes. La compétition est une recherche simultanée par plusieurs personnes afin d'atteindre un même objectif. En effet, l'affiche publicitaire pour le match de rugby au Stade de France, « Racing Metro 92, Stade Toulousain » du 26 mars 2011 nous montre la férocité des deux équipes à défendre leurs couleurs. Par ailleurs, l?essai de Jacques DEFRANCE, Sociologie du sport paru en...

« Le système de concurrence généralisée dans lequel nous vivons nous pousse à avoir l’esprit compétitif et pourtant ceci ne semble pas naturel. En effet, le naturel est la manière d’être, le caractère d’une personne. Isabelle QUEVAL dans son article de presse « Le complexe d’Astérix » paru le 18 avril 2001, dans le quotidien Libération , relate le fait que nos ancêtres en Grèce Antique ne voyaient ni gagnants ni perdants lors d’une épreuve. Pour eux, la compétition n’existait pas. Il en est de même pour le sociologue Frédéric BAILLETTE qui nous dit dans son texte politique intitulé les arrière- pensées réactionnaires du sport que la compétition est fondamentale pour les sportifs aujourd’hui malgré le fait que cela ne soit pas naturel et pas nécessaire. De cette façon, il paraît évident que la compétition se développe avec la pratique intensive du sport. Dans ce cas, peut-on penser que la compétition permet plus facilement l’intégration ? Il semblerait que l’esprit de compétition soit un aspect négatif du sport et pourtant il permet l’intégration de la personne et sa volonté d’aller toujours plus haut dans ses performances. La pratique du sport implique-t-elle le tissage du lien social ? Il semblerait que le fait d’aimer un sport en particulier nous enclave sur la pratique d’autres activités sportives et pourtant, le sport permet aux sportifs une ouverture sociale. Effectivement, le sport permet d’améliorer ses conditions physiques tout en ayant des rapports sociaux. Albert JACQUARD, dans son essai intitulé Abécédaire de l’ambiguïté. De Z à A ; des mots, des choses et des concepts nous dit que le sport permet de s’intégrer dans la vie sociale. Il en est de même pour Michel FODEMBI, dans son essai Le Sport en France paru en 2008 « Sport et intégration ». © La Documentation française, qui nous explique que le sport est un instrument d’intégration efficace. Ainsi, l’intégration au sein du sport est très importante car elle crée de véritables liens entre les sportifs. Dans ce cas, l’apprentissage des règles et des contraintes est-il obligatoire ? Le sport semble être un loisir est pourtant il impose un apprentissage de certaines règles et contraintes. En effet, les règles sont essentielles au sein d’un groupe afin de permettre le bon fonctionnement de celui-ci. Comme nous le montre Albert JACQUARD, dans son essai intitulé Abécédaire de l’ambiguïté. De Z à A ; des mots, des choses et des concepts , les règles sportives ne s’apprennent qu’à travers le regard des autres. Quant à Isabelle QUEVAL dans son article de presse « Le complexe d’Astérix » paru le 18 avril 2001, dans le quotidien Libération , elle nous expose les contraintes alimentaires strictes que doit suivre un sportif de haut niveau afin de rester performant. Par conséquent, cet apprentissage semble indispensable afin d’assurer la pérennité de l’équipe sportive. Dans ce cas le sport avec ses valeurs positives permet-il l’unification ? Le sport est souvent considéré comme un facteur de division et pourtant avec ses valeurs positives, il unifie. En effet, le sport permet le rassemblement de personnes aux goûts identiques. L’affiche de La Charte de l’esprit sportif créée par la Fondation du Football nous apprend les valeurs du sport. Il en est de même, du Traité de Lisbonne et le Sport du 1 er décembre 2009 qui pose l’égalité entre chaque pays membre de l’Union Européenne. En conséquence, 2 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles