Devoir de Philosophie

Cinna Qu'aussi bien que la gloire Émilie est ton prix ; Que tu me dois ton coeur, que mes faveurs t'attendent, Que tes jours me sont chers, que les miens en dépendent.

Extrait du document

Cinna Qu'aussi bien que la gloire Émilie est ton prix ; Que tu me dois ton coeur, que mes faveurs t'attendent, Que tes jours me sont chers, que les miens en dépendent. Mais quelle occasion mène Évandre vers nous ? SCÈNE IVCINNA, ÉMILIE, ÉVANDRE, FULVIE ÉVANDRE Seigneur, César vous mande, et Maxime avec vous. CINNA Et Maxime avec moi ! Le sais-tu bien, Évandre ? ÉVANDRE Polyclète est encor chez vous à vous attendre, Et fût venu lui-même avec moi vous chercher Si ma dextérité n'eût su l'en empêcher ; Je vous en donne avis de peur d'une surprise. Il presse fort. ÉMILIE Mander les chefs de l'entreprise ! Tous deux ! en même temps ! Vous êtes découverts ! CINNA Espérons mieux, de grâce. ÉMILIE Ah ! Cinna ! je te perds ! Et les dieux, obstinés à nous donner un maître, Parmi tes vrais amis ont mêlé quelque traître. Il n'en faut point douter, Auguste a tout appris. Quoi, tous deux ! et sitôt que le conseil est pris ! SCÈNE IVCINNA, ÉMILIE, ÉVANDRE, FULVIE 9 Cinna CINNA Je ne vous puis ceder que son ordre m'étonne ; Mais souvent il m'appelle auprès de sa personne, Maxime est comme moi de ses plus confidents, Et nous vous alarmons peut-être en imprudents. ÉMILIE Sois moins ingénieux à te tromper toi-même, Cinna ; ne porte point mes maux jusqu'à l'extrême ; Et, puisque désormais tu ne peux me venger, Dérobe au moins ta tête à ce mortel danger ; Fuis d'Auguste irrité l'implacable colère. Je verse assez de pleurs pour la mort de mon père ; N'aigris point ma douleur par un nouveau tourment ; Et ne me réduis point à pleurer mon amant. CINNA Quoi ! sur l'illusion d'une terreur panique, Trahir vos intérêts et la cause publique ! Par cette lâcheté moi-même m'accuser, Et tout abandonner quand il faut tout oser ! Que feront nos amis, si vous êtes déçue ? ÉMILIE Mais que deviendras-tu, si l'entreprise est sue ? CINNA S'il est pour me trahir des esprits assez bas, Ma vertu pour le moins ne me trahira pas : Vous la verrez, brillante au bord des précipices, Se couronner de gloire en bravant les supplices, Rendre Auguste jaloux du sang qu'il répandra, Et le faire trembler alors qu'il me perdra. Je deviendrais suspect à tarder davantage. Adieu. Raffermissez ce généreux courage. S'il faut subir le coup d'un destin rigoureux, Je mourrai tout ensemble heureux et malheureux : Heureux pour vous servir de perdre ainsi la vie, Malheureux de mourir sans vous avoir servie. SCÈNE IVCINNA, ÉMILIE, ÉVANDRE, FULVIE 10

« CINNA Je ne vous puis ceder que son ordre m'étonne ; Mais souvent il m'appelle auprès de sa personne, Maxime est comme moi de ses plus confidents, Et nous vous alarmons peut-être en imprudents. ÉMILIE Sois moins ingénieux à te tromper toi-même, Cinna ; ne porte point mes maux jusqu'à l'extrême ; Et, puisque désormais tu ne peux me venger, Dérobe au moins ta tête à ce mortel danger ; Fuis d'Auguste irrité l'implacable colère. Je verse assez de pleurs pour la mort de mon père ; N'aigris point ma douleur par un nouveau tourment ; Et ne me réduis point à pleurer mon amant. CINNA Quoi ! sur l'illusion d'une terreur panique, Trahir vos intérêts et la cause publique ! Par cette lâcheté moi-même m'accuser, Et tout abandonner quand il faut tout oser ! Que feront nos amis, si vous êtes déçue ? ÉMILIE Mais que deviendras-tu, si l'entreprise est sue ? CINNA S'il est pour me trahir des esprits assez bas, Ma vertu pour le moins ne me trahira pas : Vous la verrez, brillante au bord des précipices, Se couronner de gloire en bravant les supplices, Rendre Auguste jaloux du sang qu'il répandra, Et le faire trembler alors qu'il me perdra. Je deviendrais suspect à tarder davantage. Adieu. Raffermissez ce généreux courage. S'il faut subir le coup d'un destin rigoureux, Je mourrai tout ensemble heureux et malheureux : Heureux pour vous servir de perdre ainsi la vie, Malheureux de mourir sans vous avoir servie. Cinna SCÈNE IV\24CINNA, ÉMILIE, ÉVANDRE, FULVIE 10 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles