Devoir de Philosophie

Les incendies en forêt méditerranéenne

Extrait du document

 

Cette année encore les incendies ont causé la destruction d'une partie importante de la forêt méditerranéenne. Chaque année on évalue en moyenne à près de 35 000 hectares la surface totale de forêt détruite par le feu en France, dont 26 000 en région méditerranéenne. La plus grande partie des incendies concerne en fait la forêt landaise et la forêt méditerranéenne (Languedoc-Roussillon, Provence Côte d'Azur et Corse). Dans la forêt landaise, on note une nette diminution des feux et cela semble-t-il grâce aux mesures de protection prises depuis 20 ans (création de pare-feux, de tours de vigie et de corps de sapeurs-forestiers). Par contre en région méditerranéenne, on n'est pas encore parvenu à faire diminuer le nombre des incendies ou tout au moins à les maîtriser rapidement, malgré des mesures semblables prises depuis quelques années.

« etant donné que cette région très ensoleillée recevra toujours un nombre très important de touristes, et que le soleil et le mistral ne disparaîtront pas. La première chose à faire semble être d'éduquer le public. Cela paraît de prime abord assez difficile, mais permettrait certainement d'éviter de nom­ breux incendies. Les panneaux, pourtant bien visi­ bles, d'interdiction de fumer et d'allumer des feux, ne sont pas toujours respectés. Beaucoup de gens ne réalisent pas la portée de leur geste et ne pensent pas ·qu'ils puissent être responsables de telles des­ tructions. Il faudrait ensuite penser à reboiser en feuillus, qui propageraient beaucoup moins rapide­ ment le feu. Il est certain que la destruction de la forêt méditerranéenne par le feu est un problème impor­ tant, qu'il ne faut pas négliger. Non seulement cette forêt fait partie du paysage dans cette région très touristique et doit être conservée pour des raisons esthétiques, mais elle joue aussi un rôle important comme facteur d'équilibre biologique. En effet, elle protège les sols contre l'érosion, joue le rôle de brise-vent, et maintient en place les berges des rivières. Elle diminue le ruissellement superficiel des eaux, les filtres et maintient ainsi le niveau de la nappe phréatique. Elle joue un rôle protecteur pour la faune et la flore, et a également lorsqu'un accès est ouvert au public un rôle social. Bien entretenue et reboisée rationnellement, cette forêt devrait devenir rentable, chose non négligeable, étant donnée l'importance actuelle du bois (pâte à papier en particulier). Le jardin Albert Kahn Situé près du pont de Saint-Cloud à Boulogne, ce jardin risque de passer totalement inaperçu· des promeneurs non avertis. Mal~ré la proximité de routes très fréquentées, aussitôt franchies les gril­ les, on se retrouve dans un lieu calme et agréable, où les végétaux sont disposés harmonieusement. Ce jardin parfaitement entretenu est depuis 1936 la propriété du département des- Hauts-de-Seine, qui l'a acquis à son proP.riétaire et fondateur le banquier Albert KAHN (1861-1941). Commencé en 1894, ce jardin occupe une surface de près de 4 hectares, et malgré ses faibles dimensions on a, lorsqu'on en parcourt les nombreuses allées, l'im­ pression de se trouver dans un jardin beaucoup plus vaste. Utilisé pour les réceptions du temps de son propriétaire, il est devenu un lieu de promena­ de surtout prisé par les habitants du quartier. En fait, il ne s'agit pas d'un jardin unique mais de plusieurs de styles différents qui se juxtaposent agréablement. Divers types de végétation sont ici représentés. Un jardin japonais avec ses pavillons de thé, ses porches, ses ponts et ses rochers accueil­ le le visiteur. Son terrain dénivelé est couvert de divers végétaux : quelques bonsaï, des cèdres pleu­ reurs, des chamaecyparis voisinent avec des néfliers du Japon, des erables, des bambous et des noisetiers. Plus loin, devant une salle de réception vitrée avec coupole dans le style 1900 se tiouve un jardin à la française. Un verger-roseraie lui fait sui­ te. Selon les saisons on peut admirer de magnifi­ ques rosiers ou de non moins magnifiques arbres fruitiers (pommiers, poiriers, pruniers) surchargés de fruits vivement colorés. En arrière domine une forêt de résineux à très grands arbres. On peut y voir un cèdre bleu (Cedrus atlanticu glauca) de belle taille; âgé d'un peu plus de 100 ans, cet arbre atteint environ 28 mètres de haut et a une circonfé­ rence de 3,10 mètres. Il est également possible de se promener dans un jardin anglais avec pelouses. Le jardin se complète d'une maison de la nature (actuellement fermée pour travaux) ainsi que d'une photothèque. Albert KAHN, très intéressé par la vie dans les diverses régions du monde, a en effet laissé une importante collection de photographies prises entre 1910 et 1930 dans un grand nombre de pays. Jardin Albert Kahn. 5 quai du 4 septembre -Boulogne. ouvert du 15 mars au 15 novembre inclus 9 h30-12 h30 et 14h-18 h photothèque sur rendez-vous (tél. 603.33.56) »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles