Devoir de Philosophie

mythologique, peinture 1 PRÉSENTATION mythologique, peinture, en peinture, terme désignant les oeuvres s'inspirant du récit de la vie des dieux, héros et personnages appartenant aux mythologies des différentes cultures.

Extrait du document

mythologique, peinture 1 PRÉSENTATION mythologique, peinture, en peinture, terme désignant les oeuvres s'inspirant du récit de la vie des dieux, héros et personnages appartenant aux mythologies des différentes cultures. 2 LA PEINTURE ANTIQUE : UN ART RELIGIEUX Au cours de l'Antiquité, les raisons qui conduisent à représenter des divinités diffèrent grandement selon les cultures et les périodes. Dans de nombreuses civilisations, ce type de figuration est employé pour rendre hommage à la toute puissance du dieu. L'image, porteuse d'un grand poids symbolique, est alors le support direct sur lequel s'appuie la dévotion. Dans ce cas, les personnages sont couramment figurés dans des attitudes strictement codifiées, accompagnés de tous les attributs nécessaires à leur identification, accomplissant des actes emblématiques de leur légende. 2.1 La peinture égyptienne Livre des morts égyptien : oeuvre à la loupe Cette scène égyptienne de la pesée des âmes, ou psychostasie, se lit de gauche à droite.Après sa mort, le scribe Hounefer est amené à son jugement par Anubis, dieu de l'Embaumement. Le dieu chacal procède ensuite à la pesée du coeur du défunt : l'organe, placé sur l'un des plateaux de la balance du jugement, doit être plus léger que la plume de la Vérité, symbole de la déesse Maât (représentée dominant la balance) ; la Dévoreuse (créature hybride à tête de crocodile, torse de lion et pattes d'hippopotame) attend l'issue du verdict dans l'espoir de dévorer l'organe coupable. Le jugement est consigné par la divinité à tête d'ibis Thot, le dieu des Écritures et de la Sagesse.Le jugement lui ayant été favorable, Hounefer est ensuite présenté par Horus (le dieu à tête de faucon) au maître du royaume des Morts, Osiris. Derrière celui-ci se tiennent les déesses Nephtys et Isis.La frise du registre supérieur représente Hounefer adorant une rangée de divinités ayant supervisé le jugement.Détail du Livre des morts de Hounefer, Nouvel Empire, XIXe dynastie, règne de Séthi Ier (1289-1279 av. J.-C.). Papyrus, hauteur : 39 cm. British Museum, Londres. © Microsoft Corporation. Tous droits réservés. Dans l'art égyptien, les oeuvres peintes sont plus particulièrement destinées à orner l'intérieur des tombeaux. Les scènes relatives à la pesée des âmes (ou psychostasie) se rencontrent donc fréquemment. Elles sont également au coeur des représentations illustrant le Livre des Morts. Les personnages les plus couramment figurés sont, en raison du rôle qu'ils jouent dans les croyances funéraires, les dieux Osiris, Anubis et Thot. La peinture illustre le respect et la crainte inspirés par les dieux et l'infranchissable distance qui les sépare de la communauté des hommes. 2.2 La peinture grecque OEdipe et le Sphinx Vase grec antique représentant une scène célèbre de la mythologie grecque : OEdipe élucide l'énigme du Sphinx, être ailé et malveillant qui s'est emparé de la cité de Thèbes. Après le succès du jeune homme, la créature se donne la mort et OEdipe est porté en triomphe. OEdipe élucide l'énigme du Sphinx, v. 470-460 av. J.-C. Péliké à figures rouges, décoré d'une scène mythologique. Vase grec de stockage et de transport, céramique antique. Antikensammlung, Kunsthistoriches Museum, Vienne. Erich Lessing/Art Resource, NY Dans l'art grec, la vie des dieux et des héros mythologiques inspire l'ornementation des vases attiques. Au travers d'une esthétique très stylisée, tout aussi codifiée que celle des Égyptiens, se trouvent décrits les moments forts de l'existence des dieux. Cependant des épisodes d'une plus grande variété sont relatés. Les mythes grecs, dans lesquels dieux et humai...

« Erich Lessing/Art Resource, NY Dans l’art grec, la vie des dieux et des héros mythologiques inspire l’ornementation des vases attiques. Au travers d’une esthétique très stylisée, tout aussi codifiée que celle des Égyptiens, se trouvent décrits les moments forts de l’existence des dieux. Cependant des épisodes d’une plus grande variété sont relatés. Les mythes grecs, dans lesquels dieux et humains ne cessent de se côtoyer au gré des récits, favorisent en outre une figuration plus proche de la réalité humaine. Certaines scènes demeurent célèbres pour leur intensité dramatique comme Achille tuant la reine des Amazones Penthésilée d’Exékias (v. 540-530 av. J.-C., British Museum, Londres). 2. 3 La peinture romaine Mars et Vénus Mars, dieu romain de la Guerre, est l'un des amants divins de Vénus, déesse de l'Amour et de la Beauté et épouse de Vulcain, le dieu forgeron ; de leur union naît Cupidon, dieu del'Amour.Peinture murale décorant un intérieur de maison à Pompéi. Musée archéologique national, Naples.Archivo Fotografico Oronoz Dans l’art romain, la peinture mythologique tient une place modeste ; les Romains lui préfèrent la sculpture et la mosaïque. Cependant, parmi les peintures murales mises au jour dans les cités ensevelies par le Vésuve figurent quelques exemples de fresques à thème mythologique comme Mars et Vénus, œuvre découverte dans une villa de Pompéi (aujourd’hui au musée archéologique national de Naples). Fresques bouddhiques d’Ajanta La grotte XVII du site bouddhique d’Ajanta est un ancien vihara mahayana (ou monastère du « grand véhicule »). Dotée de peintures murales remarquablement préservées, elle présentedifférentes scènes relatives aux vies antérieures de Bouddha (les jatakas). Ainsi, sur ce détail d’une des peintures murales, un atroupement d’hommes de différentes castes regarde (hors cadre)Siddharta domptant un éléphant furieux lâché contre lui.Peinture murale bouddhique, dynastie des Vakataka, v e-vi e siècle. Grotte XVII d’Ajanta, État du Maharashtra (Inde).SEF/Art Resource, NY La dimension narrative et l’inscription des figures divines dans un environnement proche du quotidien des hommes se développent dans l’art indien avec les célèbres fresques d’Ajanta qui décrivent des scènes de la vie du Bouddha ( IIe siècle av. J.-C.- VIe siècle apr. J.-C.). 3 RÉSURGENCE DES THÈMES MYTHOLOGIQUES »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles