Devoir de Philosophie

« L'attentat contre la pensée est un crime de lèse-âme. La mort de Socrate pèse encore sur le genre humain. » Flaubert, Correspondance. Commentez cette citation.

Extrait du document

socrate

 En interdisant à  Socrate de s'exprimer puis en le condamnant à mort (à boire la ciguë), les hommes politiques d'Athènes croyaient pouvoir le museler. Or, par sa mort, le philosophe assura d'un même coup le rayonnement universel de sa pensée et la condamnation du régime.

On parle plus souvent de lèse-majesté que de lèse-âme. La construction de cette dernière repose donc sur une analogie. En effet, un tel crime est un manque d’égard ou de respect caractérisé envers une dignité ou une valeur que l’on estime est supérieure et de premier ordre. C’est pourquoi on parlait de lèse-majesté. Ici le crime de lèse-âme n’est rien d’autre qu’une atteinte à la dignité de l’âme, c’est-à-dire la capacité de notre esprit de connaître et de comprendre.

Liens utiles