Devoir de Philosophie

Le premier qui, ayant enclos un terrain, s'avisa de dire : « Ceci est à moi » et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile. Jean-Jacques Rousseau, Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes. Commentez cette citation.

Publié le 22/02/2012

Extrait du document

rousseau
ATTENTION ! Un délai de 24 heures est à prévoir pour obtenir le commentaire de cette citation.
rousseau

« un individu a pu dire : « Ceci est à moi. » Les conséquences furent désastreuses car là où naît la possession, naissent la possi­ bilité du conflit et les luttes de pouvoir puisque les hommes rentrent alors dans une logique de comparaison ou encore passent, comme le dit plus loin Rousseau« de l'être au paraître,, s'inter­ rogeant sans cesse à savoir qui possède le plus et qui domine. Pour le dire en d'autres termes, là où naît la frontière (enclore un terrain), naît la possibilité du front, lieu des luttes et de la guerre. La séparation fait naître le désir de possession de ce que peut avoir l'autre et que je n'ai pas. Rousseau nous montre ainsi en quoi la société qui dénature l'homme le pervertit. Si l'homme est naturellement bon, naturellement animé par un sentiment de pitié à l'égard de ses congénères, la naissance de la société le conduit à bien souvent saisir l'autre comme un rival, comme un individu qui est un obstacle à son propre bonheur et à ses propres intérêts. La rupture essentielle dans l'harmonie des rapports humains naît ainsi avec la société civile, c'est-à-dire avec la possession, et c'est à partir de là que Rousseau explique comment et pourquoi il y a tant d'inégalités parmi les hommes. Toutefois, si les hommes ne se développent qu'en commun avec les autres, il s'agira alors de se demander comment, à partir de cet état de fait, les luttes et les guerres peuvent être évitées. N'est-il pas possible de vivre ensemble de manière non conflic­ tuelle ? Tel sera, entre autres, le sens de la réflexion de Rousseau dans le Contrat social qui s'attachera à penser le passage du fait au droit. Si la société produit le conflit, il faut alors s'attacher à déterminer comment il est possible de vivre ensemble sans conflits et sans luttes. C'est alors que la question de la société s'articule avec celle de l'État, c'est-à-dire cette institution qui va essayer de permettre aux individus de vivre ensemble en paix et en garantissant les valeurs fondamentales qui font de nous des hommes. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles