Devoir de Philosophie

Didactique

Extrait du document

Module : Introduction à la didactique des langues Niveau : 3L (tous les groupes) Semestre 5 Axe 1 : Problématique de l’enseignement - Introduction générale - Définition de la didactique - Distinction entre didactique des langues des autres didactiques - Définition de la pédagogie - Tâches de la didactique Introduction Les besoins de communication entre les personnes qui ne parlent pas la même langue n’ont jamais été aussi grands. C’est le cas, dans notre environnement géopolitique, avec les progrès de rapprochement avec la communauté européenne et l’ouverture des frontières à l’est du continent, avec les échanges touristiques et commerciaux ou les migrations de population, l’ouverture de nouveaux marchés économiques et commerciaux tels que la chine et la Turquie, la propagation des réseaux sociaux, etc. Le recours à une seule langue véhiculaire (l’espéranto, l’anglais ou autre) est loin de faire l’unanimité et suscite des objections qui ne sont pas dépourvues de justesse. Alors parce qu’il est difficile d’apprendre une langue, quand est-il quand cette langue est étrangère ? Il semble naturel et nécessaire de se demander comment en améliorer l’enseignement ? Plus que jamais une réflexion sur la didactique va s’imposer à tous ceux que préoccupent la communication humaine et son possible perfectionnement. Jusqu’aux années 80, les acteurs du champ éducatif parlaient tout uniment de pédagogie pour évoquer les problèmes d’enseignement de la matière. Ils ont dit ensuite, pendant un temps, didactique et pédagogie. Ils disent maintenant, de plus en plus, didactique des langues. D’une expression à l’autre, c’est-à-dire de pédagogie à didactique, interviennent : - Des changements de focalisation attribuables à la conjoncture socio-institutionnelle. - Des phénomènes plus profonds dans la manière de penser le champ. 1 Le terme de pédagogie semble être fatigué par l’usage prolongé et qui, de ce fait, emporte des connotations de dépassement peu favorable aux développements d’une pensée nouvelle. 1. Qu’est-ce que la didactique ? Le terme de didactique n’est pas bien entendu réservé au domaine des langues : il a pour signification étymologique, comme adjectif d’abord, « qui est propre à instruire » L’adjectif didactique vient du grec didaktikis, du verbe didaskein =enseigner qui signifie « propre à instruire », relatif à l’enseignement. Le terme de didactique désigne de façon générale ce qui vise à enseigner, ce qui est propre à instruire. Comme nom, c'est à dire la didactique, a d’abord désigné : - le genre rhétorique destiné à instruire, - puis l’ensemble de théories d’enseignement et d’apprentissage. Pour Comenius, au 17ème siècle (Comenius est le nom latin du tchèque Jan Amos Komensky (1592-1670), écrivain, théologien et humaniste, qui passe pour le plus grand pédagogue du 17e s. c’est également lui qui est généralement considéré comme le fondateur de « la didactique des langues » en tant que discipline scientifique autonome) didactique, signifie « art d’enseigner » Ce qui pousse Comenius à énoncer ses principes de didactique des langues, à mettre au point sa propr...

« 2 Le terme de pédagogie semble être fatigué par l’usage prolongé et qui, de ce f ait, emporte des connotations de dépassement peu favorable aux développement s d’une pensée nouvelle. 1. Qu’ est -ce que la didactique ? Le terme de didactique n’est pas bien entendu réservé au domaine des langues : il a pour sign ification étymologique, comme adjectif d’abord, « qui est propre à instruire » L’adjectif didactique vient du grec didaktikis, du verbe didaskein =enseigner qui signifie « propre à instruire », relatif à l’enseignement. Le terme de didactique désigne de façon générale ce qui vise à enseigner, ce qui est propre à instruire. Comme nom, c'est à dire la didactique, a d’abord désigné : - le genre rhétorique destiné à instruire, - puis l’ensemble de théories d’enseignement et d’a pprentissage . Pour Com enius, au 17 ème siècle (Comenius est le nom latin du tchèque Jan Amos Komensky (1592 -1670), écrivain, théologien et humaniste, qui passe pour le plus grand pédagogue du 17 e s. c’est également lui qui est généralement considéré comme le fondateur de « la didactique des langues » en tant que d iscipline scientifique autonome ) didactique , signifie « art d’enseigner » Ce qui pousse Comenius à énoncer ses principes de didactique des langues, à mettre au point sa propre « méthode » d’enseignement des langues, est le fait qu’il ne peut plus tolérer : « le désordre qui règne dans les écoles et les méthodes qu’on y applique ». Pour pallier les lacunes de ses devanciers, il est d’avi s qu’il faut avant tout élaborer « une théorie générale » qui discutera les buts de l’enseignement des langues et les moyens de les atteindre, par -là, il vise à rendre l’apprentissage des langues rapides, efficace et agréable . (C. Germain, 5000 ans d’histo ire, p.85) Donc, le nom de didactique a évolué « d’enseigner » à « l’art d’enseigner ». Traditionnellement donc la p ratique d’enseignement s’analysait en termes de contenus et de démarches : enseigner consiste à mobiliser des moyens propres à assurer la transmission et l’appropriation des contenus d’enseignement. Les contenus relèvent de disciplines universitaires de référence linguistique, littérature, etc. Quant aux moyens, il revient aux sciences de l’éducation de les fonder socialement, psychologiquement, institutionnellement…, de les explorer et les opérationnaliser en vue de résultats. On parle souvent dans la cadre de cette conception, de didactique pour indexer le p ôle des contenus, et de pédagogie pour désigner celui des moyens. On pourrait définir la didactique, comme première approche, comme les disciplines de recherche qui analyse les contenus (savoirs, savoir -faire) en tant qu’ils sont objet d’enseign ement et d’apprentissage référés et référables à des matières scolaires. Cette définition permet d’abord de distinguer la didactique des autres disciplines de recherche, proches : »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles