Devoir de Philosophie

Histoire de l'apprentissage de la lecture Dominante synthétique : Unité -> Phrase Apprentissage signes (alphabet) et des sons élémentaires puis en faire des combinaisons (b+a=ba).

Extrait du document

histoire
Histoire de l'apprentissage de la lecture Dominante synthétique : Unité -> Phrase Apprentissage signes (alphabet) et des sons élémentaires puis en faire des combinaisons (b+a=ba). Méthode très dominante dans les manuels scolaires. Exemple : Méthode Bocher ou « la journée des tout petits » ? A entrée syllabique : La base est la syllabe (méthode Rothus) ? A entrée phonique : La base est le phonème. Méthode Le Sablier : Avec un phonème vedette. Oral, puis passage à l'écrit. Découvrir le « costume du son » (pour [a] : a, oi (pour boit), ... ) et le ranger dans un placard. 2ème jour : Trouver seul des mots contenant le son vedette puis former des phrases avec le son appris. 3ème jour...

« Dominante analytique : Texte -> Syllabe Perception idéo-visuelle globale d’un texte, puis décomposition en mot puis en syllabe puis en lettre. Ensuite, utilisation de la combinatoire (Globalisation – Analyse – Synthèse en constante alternance).  Méthode globale : Nicolas Adam 1787. Vise le sens . On part de mots connus qui permettront à l’enfant, par rapprochement/comparaison de découvrir la combinatoire (beaucoup utilisée dans « Croque Page »). Avantage : Textes intéressants dés le début. Inconvénient : Si l’enfant voit écrit « ma », il va tout de suite dire « maman » car il ne se sert que de quelques indices pour déchiffrer un mot.  Méthode naturelle : Célestin Freinet ( c’est pas une méthode, mais une conception). Approche différente de la lecture par la motivation : Chaque enfant va à son rythme, certains textes sont dictés par les élèves (dictée au maître). Avantage : Liberté sur le sujet dont l’enfant veut parler.  Méthode idéo-visuelle : Foucambert et Charmeux. Emettre des hypothèses de sens à partir d’indices d’un texte ou d’une image . C’est à dire, repérer certains mots déchiffrés par la combinatoire ou appartenant à leur fond global. Faire ensuite des hypothèses pour comprendre le texte à partir de ces quelques mots. Ne passe pas par le son . Enfant en situation de lecteur expérimenté. Enseignant prépare au préalable les mots clés d’une image. En classe, il montre cette image aux élèves. Puis il leurs montre le texte où les enfants reconnaissent les mots clés. Ensuite, ils essaient de découvrir les autres mots (par la combinatoire par exemple). Inconvénients : Pas d’exercice de discrimination auditive, textes non lus,.. Exemple : « C’est le vent d’est qui souffle » si on ne lit pas, on dit [é] au lieu de [ést] pour la direction du vent. REMARQUE GENERALE : Il faut absolument mettre en place des activités diversifiées combinant la lecture globale et des activités spécifiques d’apprentissage visant à mettre en place des attitudes de lecteur (prélèvement d’indices, construction d’hypothèses,…) et des compétences de lecture diversifiées (textes narratifs, descriptifs, tableaux,…). Au concours , s’il n’y a que des textes d’un seul type, dire qu’il faudrait également mesurer les compétences sur d’autres types de texte. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles