Devoir de Philosophie

Les idées du siècle des Lumières

Publié le 23/04/2018

Extrait du document

Les idées du siècle des Lumières Les Lumières est un mouvement intellectuel européen des XVIIe et XVIIIe siècles où les idées concernant Dieu, la raison, la nature et l'humanité ont été synthétisées dans une vision du monde largement reconnue en Occident et à l'origine de développements révolutionnaires dans l'art, la philosophie, la politique et la science. Au centre de la pensée des Lumières, il y avait l'utilisation et la célébration de la raison, le pouvoir par lequel les humains comprennent l'univers et améliorent leurs propres conditions. Les objectifs de l'humanité rationnelle étaient considérés comme l’exploration de nouvelles connaissances, la revendication de la liberté donnée par le créateur et la recherche du bonheur. (La scène débute à 41 minutes du début du film) Durant cette scène, on observe le docteur proposait au roi et son comité royal d’utiliser la variolisation afin d’immuniser le petit prince. La variolisation consiste en l'inoculation volontaire de la variole. Autrement dit, s’injecter un virus non-offensive afin que les cellules produisent des anticorps qui protègeront l’organise lors d’une infection éventuelle. Dans cet extrait, une idée des Lumières qui est grandement mise en valeur est l’idée d’un progrès continu. L’avancement technologique est important pour le courant philosophique des Lumières puisqu’il contribue à l’amélioration de la qualité de vie des humains et ainsi favorise le bonheur de ces derniers. Le succès de Newton, en particulier, en manipulant quelques équations mathématiques, a mis au point les lois qui régissent les mouvements des planètes et a ainsi donné une grande impulsion à une foi croissante en la capacité humaine d'atteindre la connaissance. En même temps, l'idée que l'univers était un mécanisme régi par quelques lois simples et découvrables avait un effet subversif sur les concepts de Dieu personnel et de salut individuel qui étaient au centre du christianisme. Bref, le progrès technologique a contribué largement à l’illumination du people et a permis aux philosophes de partager leurs idées de façon efficace. (La scène débute à 8:35 min et à 1h11 du début du film) En début du film, on annonce à la reine Caroline-Mathilde qu’elle ne peut pas faire entrer dans le château tous ses livres puisque la plupart sont interdits par la censure danoise. Ensuite, à l’aide du roi Christian VII, ils ont mis en place de nouvelles lois, entre autres l’abolition de la censure. Dans ces deux extraits, l’idée défendue par les philosophes des Lumières est la tolérance, la tolérance religieuse, la tolérance des mœurs, la tolérance de pensée. La tolérance est importante pour le courant philosophique des Lumières puisqu’elle permet de développer un esprit critique et de donner la liberté d’acquérir de nouvelles connaissances et d’en apprendre davantage sur la façon de penser des autres nations et d’autres écrivains. L’esprit critique est nécessaire afin de pouvoir clairement réfléchir sur le rôle de l’église et le pouvoir sans limite de la monarchie absolue qui en fin de compte amènera à des changements imposants qui amélioreront les conditions des habitants du royaume et créera des citoyens responsables et instruits. Pour les philosophes des Lumières, la tolérance est en quelque sorte synonyme de liberté puisque la tolérance signifie liberté d’expression et la liberté est primordiale pour atteindre le bonheur. (La scène débute à 39min et à 1h11 du début du film) Vers 40 minutes du début du film, on voit la reine et le médecin faire une randonnée en cheval et par hasard retrouvant le corps d’un esclave puni par son maitre et torturé à mort. Plus tard dans le film, on aperçoit la mise en place de la loi interdisant le châtiment corporel, autrement dit les punitions causant des douleurs physiques atroces. L’idée des Lumières véhiculée dans ces extraits est l’égalité entre tout humain, mais également la liberté. Ces idées sont importantes pour le courant philosophique des Lumières parce que pour les philosophes des lumières, l’homme ne doit pas être forcé à servir son semble puisqu’on estime cela de « contre nature ». Ces derniers valorisent plutôt le droit naturel et l’égalité entre les hommes. Ceci implique également la réflexion sur les privilèges accordés à la naissance et pourquoi une personne naissant roi ou blanc auraient des droits sur la foi de quelqu’un d’autre. D’après les philosophes, les hommes naissent tous libres et la liberté est le bien le plus précieux qu’un puisse posséder puisqu’on ne peut ni la perdre ni la vendre et on peut disposer d’elle comme notre âme nous le dicte tant que notre liberté n’empiète pas celle d’un autre. Sarateanu Gabriel Science de la nature Groupe 03723 Visionnement du film « Liaison royale » Présentation des idées du siècle des Lumières à M. Olivier Demers Département de philosophie pour le cours L'être humain Cégep de Sherbrooke 22 février 2018

Liens utiles