Devoir de Philosophie

ORLEANS, Philippe, duc d' (4 août 1674-2 décembre 1723) Régent de France (1715-1723) C'est à la mort de son père en 1701 que le duc de Chartres, Philippe, devient duc d'Orléans.

Publié le 02/02/2013

Extrait du document

chartres
ORLEANS, Philippe, duc d' (4 août 1674-2 décembre 1723) Régent de France (1715-1723) C'est à la mort de son père en 1701 que le duc de Chartres, Philippe, devient duc d'Orléans. Son oncle est le roi Louis XIV. Celui-ci est aussi son beau-père puisqu'il épouse mademoiselle de Blois, fille du roi et de madame de Montespan. C'est avec bravoure et efficacité qu'il a servi comme général au siège de Mons en 1691, lors de la prise de Namur en 1692. Il s'est encore illustré et a été blessé en 1693. Pendant la guerre de Succession d'Espagne, les intrigues, qu'il mène pour monter sur le trône d'Espagne, lui valent de devoir s'exiler. Dans le testament que le roi rédige, s'il lui accorde la présidence du Conseil de régence, le roi qui se défie de Philippe confie la garde et l'éducation de celui qui sera Louis XV, au duc du Maine. Dès le lendemain de la mort de Louis XIV âgé de soixante-seize ans, Orléans fait casser son testament par le Parlement. Dix jours plus tard, le 12 septembre 1715, un lit de justice lui confie tous les pouvoirs. Orléans, qui a quarante et un ans, que les sciences passionnent, que la musique et les arts fascinent, en finit en quelques semaines avec l'austérité et les rigueurs qui ont été celles de la cour à la fin du règne du vieux roi. La polysynodie qu'il met en place comprend huit conseils aristocratiques, qui prennent la place qui a été celle des ministres et des secrétaires d'Etat, lors du précédent règne. Que les rivalités, les atermoiements et la confusion privent le système d'efficacité ne gène pas, outre mesure, le régent qui pourtant y met fin en 1718. La liberté qu'il accorde aux uns et aux autres, aux jansénistes qui sortent de prison, comme au Parlement qui fait, à nouveau, usage de son droit de remontrance, est aussi sa propre liberté. Celle entre autres d'organiser des soupers en compagnie de ses maîtresses, de danseuses de l'opéra et de laquais encore qui s'achèvent dans la débauche. Comme dans la politique intérieure, il change tout, régent, il renverse les alliances. Orléans conclut en 1717 la Triple Alliance de La Haye avec l'Angleterre et les Provinces-Unies. Celle-ci permet de tenir tête à l'Espagne. Une brève guerre avec l'Espagne met fin aux prétentions de son roi Philippe V, petit-fils de Louis XIV, qui est monté sur le trône d'Espagne en 1700 et qui renonce définitivement en 1720 à la couronne de France. En 1722, Louis XV est sacré à Reims, l'année suivante, il est déclaré majeur. Le duc d'Orléans cesse d'être régent. Premier ministre, il est emporté par une crise d'apoplexie, le 2 décembre 1723.
chartres

« de France. En 1722, Louis XV est sacré à Reims , l’année suivante, il est déclaré majeur . Le duc d’Orléans cesse d’être régent. Premier ministre, il est emporté par une crise d’apoplexie, le 2 décembre 1723 . »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles