Devoir de Philosophie

L'explication de termes, d'expressions ou de phrases d'un texte économique

Voir sur l'admin

Extrait du document

1 ° Les termes ou expressions simples appartenant au vocabulaire économique et dont l'explication exige un savoir économique préalable

Indépendamment de la précision, de la clarté et de la concision toujours nécessaires, les explications de termes ou d'expressions ressortissant à ce groupement supposent, avant tout, des connaissances et un savoir sûrs.

Exemples

Qu'entend-on par investissement ? 111

L'investissement est l'acte qui consiste pour un particulier, une entreprise ou un État à créer des biens de production ou des équipements à partir, généralement (dans les économies évoluées au moins), de ressources financières.

L'investissementdiffère du placement qui est un achat de titres (actions ou obligations) pouvant représenter des capitaux existants.

Cette réponse met l'accent :

sur le caractère général de l'opération économique qu'est l'investissement, celui-ci pouvant être le fait aussi bien d'un particulier ou d'un ménage que d'un groupe beaucoup plus étendu;

sur les modalités de l'investissement dans les économies modernes : un prélèvement sur des ressources financières et non une création directe comme dans les économies naturelles simples m;

sur la différence entre deux notions apparemment voisines l'investissement et le placement .

Expliquer : « en raison du suremploi » <* 2)

Le suremploi peut être défini par rapport aux notions voisines de plein emploi et de sous-emploi. . .

Au plan global, le plein emploi est réalisé lorsque sont utilisés tous les facteurs de production disponibles, la main-d'œuvre notamment. Il y a sous-emploi lorsqu'une partie - des facteurs de production disponibles n'est pas utilisée; le sous-emploi caractérise une économie en état de récession ou de marasme et il se manifeste notamment par le chômage non volontaire d'une partie de la population active.

Par contre, le suremploi est le propre des économies en expansion trop rapide où non seulement tous les facteurs de production, la main-d'œuvre notamment —, sont utilisés, mais où existent des goulots d'étranglement : insuffisance de tel ou tel facteur de production, de main-d'œuvre qualifiée ou non... La tendance est alors à« sur-utiliser » les facteurs disponibles : les machines fonctionnent 24 heures sur 24, la main-d'œuvre est invitée à faire des heures supplémentaires, etc .

Ainsi, en période de suremploi, la main-d'œuvre non qualifiée (donc polyvalente) d'une entreprise peut être attirée par une autre entreprise parce que celle-ci, qui a un besoin impérieux de main-d'œuvre, offrira des salaires plus élevés.


L'explication de termes, d'expressions ou de phrases d'un texte

1 . Introduction

Les qualités essentielles requises par ce type de question sont la précision, la clarté et la concision.

La précision est atteinte lorsqu'est délimité strictement et nettement le champ couvert par le mot ou l'expression à expliquer, lorsque le sens de ce terme ou de cette expression est exprimé avec justesse et exactitude.

La clarté et la netteté de l'expression sont les compléments indispensables de la précision. De fait, et grâce à cet effort de rigueur que la pensée s'impose, la recherche de la précision la plus grande conduit le plus souvent au rejet des impropriétés, des termes équivoques ou confus, à la limpidité et à l'intelligibilité aisée du discours .

Quel que soit enfin le libellé de ce type de question, la concision doit être un souci constant : il s'agira toujours d'éclairer entièrement le sens d'un mot, d'une expression ou d'une phrase, dans le minimum de termes. Le pire défaut serait ou d'élargir démesurément une explication ou de la noyer sous un déluge de développements adventices. Ce défaut se rencontre trop fréquemment hélas!, dans les devoirs des élèves ou les copies des candidats : excès de zèle, crainte de ne pouvoir exprimer tout ce qu'un mot ou une expression peut suggérer? Désir d'étaler complaisamment de riches et nombreuses connaissances? ou, tout simplement, inaptitude à se borner? — Défaut moins fréquent sans doute, l'extrême concision est aussi dangereuse car elle peut nuire gravement et à la précision et à la clarté.

2. Exemples d'application

Explication de termes ou d'expressions

Les exemples proposés ci-après sont empruntés aux questionnaires figurant supra (pp. 1 0 à 28). Nous les avons regroupés à partir de deux critères :

les qualités particulières auxquelles l'explication fait appel, en dehors des qualités d'ensemble rappelées plus haut;

l'allure parfois différente dans le détail au moins à donner a l'explication.


« -- -- ------------ 1 ° Les term es ou expressions simples appartenant au vocabulaire é conomique et dont l 'explication exige un savoir économique préalable Indépendamment de l a précision, de la clarté et de la concision tou­ jo urs nécessaires, les explications de termes o u d'expressions ressorJissant à ce groupement supposent, avant tout , des c onnaissances et un savoir sûrs. Exe mples Qu'entend-on par investissement ? 1 1 1 L'investissement est l'acte qui consiste pour un particulier, une entreprise ou un État à créer des biens de production ou des équipements à partir, généralement (dans les économies évoluées au moins), de ressources financières. L'investissementdiffère du placement qui est un achat de titres (actions ou obliga­ tions) pouvant représenter des capitaux existants. Cette réponse met l'accent - sur le caractère général de l'opération éco1omique qu'est l'inves­ tissement, celui-ci pouvant être le fait aussi bien d'un particulier ou d'un .ménage que d'un groupe beaucoup plus étendu; - sur les modalités de l'investissement dans les économies moder­ nes : un prélèvement sur des ressources financières et non une création directe comme dans les économies naturelles simples 1 1 1; - sur la différence entre deux notions apparemment voisines : l'investissement et le placement Expliquer : cc en raison du suremplCJi » f2 1 Le suremploi peut être défini par rapport aux n_otions voisines de plein emploi et de sous-emploi. Au plan global, le plein emploi est réalisé lorsque sont utilisés tous les facteurs de production disponibles, la main-d'oeuvre notamment. Il y a sous-emploi lorsqu'une partie des facteurs de production disponibles n'est pas utilisée; le sous-emploi caractérise une économie en état de récession ou de marasme et il se manifeste notamment par le chô­ mage non volontaire d'une partie de la population active. Par contre, le suremploi est le propre des économies en expansion trop rapide où non seulement tous les facteurs de production, la main-d'oeuvre notamment-, sont uti­ lisés, mais où existent des goulots d'étranglement : insuffisance de tel ou tel facteur de production, de main-d'oeuvre qualifiée ou non ... La tendance est alors à« sur-utiliser » les facteurs disponibles : les machines fonctionnent 24 heures sur 24, la main-d'oeuvre est invitée à faire des heures supplémentaires, ets; Ainsi, en période de suremploi, la main-d'oeuvre non qualifiée (donc polyvalente) d'une entreprise peut être attirée par une autre entreprise parce que celle-ci, qui a un besoin impérieux de main-d'oeuvre, offrira des salaires plus élevés. (11 Supra, p. 10. (2) Supra, p. 1 7. »

Le document : "L'explication de termes, d'expressions ou de phrases d'un texte économique" compte 1084 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Prévisualisation du document L'explication de termes, d'expressions ou de phrases d'un texte économique

Liens utiles