Devoir de Philosophie

contemporain, art - arts plastiques.

Extrait du document

contemporain, art - arts plastiques. 1 PRÉSENTATION contemporain, art, ensemble de la production artistique depuis la seconde moitié du XXe siècle. Il est difficile de situer chronologiquement la naissance de l'âge contemporain, mais ce qui est certain, c'est qu'il prend ses racines dans l'art moderne dont il est l'héritier direct. 2 L'ART EN TRAIN DE SE FAIRE L'art contemporain est, par définition, l'art en train de se faire, « l'art synchronisé avec le moment ultime de l'avancée du temps «. En cela, il est possible de dire que l'art contemporain s'affirme réellement en tant que tel, au tout début des années 1960, bien que l'on puisse déjà auparavant percevoir des signes avant-coureurs de l'âge contemporain. 2.1 L'art est partout Duchamp, Nu descendant un escalier n°2 À la manière des chronophotographies d'Étienne-Jules Marey et dans la perspective des recherches futuristes sur le mouvement, l'espace de la composition est découpé en lamelles parallèles qui représentent l'accélération du mouvement et produisent le déplacement d'un corps à travers une succession de phases. Genre académique rejeté par les futuristes, le nu de Marcel Duchamp en vient paradoxalement à incarner la modernité. Un groupe d'artistes, fédéré autour du peintre cubiste Albert Gleizes, exigea le retrait du tableau du Salon des indépendants en février 1912. Présentée à l'Armory Show en 1913, l'oeuvre assura cependant la célébrité de l'artiste aux États-Unis.Marcel Duchamp, Nu descendant un escalier n°2, 1912. Huile sur toile, 146 × 89 cm. Philadelphia Museum of Art, Philadelphie (États-Unis). © 2008 Artists Rights Society (ARS), New York / ADAGP, Paris / Estate of Marcel Duchamp/Bridgeman Art Library, London/New York Ainsi, dès le début du XXe siècle, Georges Braque et Pablo Picasso intègrent des corps étrangers à la peinture (papier peint, fragments de journaux), faisant exploser son cadre classique. Mais c'est sans conteste Marcel Duchamp qui est le véritable précurseur et par la suite inspirateur des avant-gardes contemporaines. En effet, ses premiers ready-made sont une remise en question de l'idée même d'art tel qu'il est alors perçu. Duchamp opère une complète désacralisation puis resacralisation de l'objet artistique, l'art n'est alors plus spécifique à une technique, mais se trouve partout, même dans une roue de bicyclette. 2.2 Nouveaux moyens d'expression et nouvelles technologies Ce que l'on appelle communément l'art contemporain, s'attache à détruire de plus en plus le cadre classique -- issu du XIXe siècle -- dans lequel s'inscrivait jusqu'alors l'art ; il s'appuie pour cela largement sur les nouvelles technologies et utilise les nouveaux moyens d'expression. Néanmoins, les supports classiques que sont la peinture et la sculpture prennent largement place dans ce nouveau paysage artistique et se montrent incontournables dans l'appréhension de l'âge contemporain. On note également la place prépondérante que prend le dessin dans cet entrelacs de nouveaux médias. Bien que le travail de définition de l'art contemporain soit difficile, en raison de sa prédésignation multiple et à ses origines diverses, il est possible de placer son avènement autour des années 1960. En effet, à cette période apparaissent divers groupes de jeunes artistes remettant radicalement en cause la façon d'envisager l'acte artistique au sein de la société. 3 LES ANNÉES 1960 : FOISONNEMENT DE TOUTES LES AUDACES 3.1 Le Nouveau Réalisme Les années 1960 sont les années de toutes les audaces, des années qui vont se placer en rupture complète avec les premières décennies du siècle. Dès 1960, en France, un groupe hétérogène d'artistes se réunit autour du critique Pierre Restany (1930- ) qui définit le Nouveau Réalisme. Ce mouvement introduit l'idée d'une pensée sociologique en art, dont l'objectif est de faire l'inventaire de la vie des objets au sein de la cité. Ainsi les tableaux-affiches de Raymond Hains et de Jacques Villéglé, les accumulations d'Arman, les compressions de César, les assemblages de Martial Raysse, les sculptures cinétiques de Jean Tinguely et la dimension métaphysique qu'Yves Klein donne de l'objet ainsi approprié, sont autant d'exemples de la prise de conscience d'une modernité nouvelle. 3.2 Fluxus Joseph Beuys Artiste allemand, Joseph Beuys (1921-1986), enseignant à l'école de Düsseldorf, membre de Fluxus, est reconnu pour son engagement tant artistique que politique.<...

« (1930- ) qui définit le Nouveau Réalisme. Ce mouvement introduit l’idée d’une pensée sociologique en art, dont l’objectif est de faire l’inventaire de la vie des objets au sein de la cité. Ainsi les tableaux-affiches de Raymond Hains et de Jacques Villéglé, les accumulations d’Arman, les compressions de César, les assemblages de Martial Raysse, les sculptures cinétiques de Jean Tinguely et la dimension métaphysique qu’Yves Klein donne de l’objet ainsi approprié, sont autant d’exemples de la prise de conscience d’une modernité nouvelle. 3. 2 Fluxus Joseph Beuys Artiste allemand, Joseph Beuys (1921-1986), enseignant à l'école de Düsseldorf, membre de Fluxus, est reconnu pour son engagement tant artistique que politique.Keystone Pressedienst GmbH Au même moment, l’Allemagne semble rentrer dans l’âge contemporain avec Joseph Beuys et le mouvement Fluxus. À l’École des beaux-arts de Düsseldorf, Fluxus crée des événements ou des performances et fait ainsi la promotion du non-art. L’art c’est la vie et, comme le dit Wolf Vostell, la vie est « comme un processus musical » ; ainsi de nombreux noms célèbres sont rattachés à ce mouvement, comme Nam June Paik précurseur de l’art vidéo, Tomas Schmit (1943- ), Joseph Beuys ou Ludwig Gosewitz (1936- ). Les Français Ben et Robert Filliou s’inscrivent également dans ce courant. 3. 3 L’art conceptuel Dans ces mêmes années apparaît l’art conceptuel avec des artistes américains comme Robert Barry, Douglas Huebler, Joseph Kosuth (1945- ) et Lawrence Weiner (1940- ), ou encore anglais comme Terry Atkinson, David Bainbridge, Michael Baldwin et Harold Hurrell. Ceux-ci rejettent l’idée de la matérialisation de l’œuvre par l’artiste. L’art n’est pas un objet. Les artistes fuient les lieux d’exposition et donnent la primauté à l’idée qui précède la réalisation plutôt qu’à l’œuvre réalisée. 3. 4 L’art minimal Flavin (Dan), Hommage à Tatline Personnalité marquante de l'art minimal, Dan Flavin se fait connaître lors d'une exposition à la National Gallery d'Ottawa en 1969. Cette œuvre s'inscrit dans une longue série d'hommages (de1964 à 1982) dédiée à Vladimir Tatline, peintre et sculpteur constructiviste russe.Dan Flavin, Hommage à Tatline, 1964. Lumière fluorescente, 305,4 × 58,4 × 8,9 cm. Tate Galleries, TateModern, Londres.© 2008 Estate of Dan Flavin / Artists Rights Society (ARS), New York. Photo: Tate Gallery, LondonArt Resource, NY L’art minimal en tant que sensibilité commune, plus que comme mouvement, se développe à la même période, avec des artistes comme Carl Andre, Donald Judd, Dan Flavin, Sol LeWitt ou Robert Morris. Ceux-ci cherchent à sortir du format peinture / sculpture en proposant des objets spécifiques abordant les problèmes du volume, de la surface et intégrant dans leurs œuvres l’espace environnant ainsi que le spectateur : ils englobent ainsi tous les paramètres de l’œuvre d’art. 3. 5 L’Arte povera L’art italien semble également se renouveler dans les années 1960 avec l’apparition de l’Arte povera. Les artistes utilisent des matériaux « pauvres » pour la conception de leurs œuvres et permettent ainsi d’effacer la distinction conventionnelle entre »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles