Devoir de Philosophie

secteurs d'activité.

Extrait du document

secteurs d'activité. découpage du système productif selon le type d'activité. Il permet de mener une analyse à un niveau intermédiaire entre celui de la firme isolée et celui de l'économie dans son ensemble. En regroupant au sein de chaque secteur les entreprises ayant la même activité principale, l'économiste cherche à montrer que celles-ci ont des caractéristiques et des stratégies communes, et que l'on peut donc les considérer comme des entités homogènes, quelles que soient leur taille, leur localisation ou leur forme juridique. Analyse économique et découpage sectoriel. La nécessité et l'intérêt de ce découpage ont été démontrés dès le début de l'économie politique, par François Quesnay, Adam Smith et David Ricardo, pour l'analyse de la production des marchandises, de la formation des prix, de la circulation de la monnaie, de la répartition des revenus. Des auteurs marginalistes comme Alfred Marshall, pourtant adeptes de la micro-économie, ont ensuite fondé leur étude de l'industrie sur l'analyse sectorielle, et cette approche a été étendue à la concurrence imparfaite par Edward Chamberlin et Joan Robinson dans les années trente. Le niveau plus ou moins poussé du découpage en secteurs dépend de l'objectif poursuivi par l'analyse. D'une part, on peut chercher à opposer des logiques de fonctionnement, et l'on distinguera les secteurs privé et public, ou marchand et non marchand (ce qui renvoie au rôle du marché), ou encore abrité et exposé (ce qui renvoie à l'impact de la concurrence internationale). D'autre part, on peut dresser une typologie plus ou moins détaillée des activités d'un pays, en distinguant les secteurs primaire (entreprises agricoles et éventuellement minières), secondaire (entreprises industrielles) et tertiaire (entreprises de services : transport, commerce, banque, etc.) ; les frontières entre ces secteurs évoluent cependant avec les transformations technologiques, comme le montrent certaines activités qui les traversent (comme l'agroalimentaire, la productique, le marketing, etc.). Secteurs, branches, filières. Le découpage en secteurs est principalement utilisé en économie industrielle ; il est généralement complété par le repérage des entreprises par branches, qui les regroupent selon le produit qu'elles fabriquent. Les deux classements ne se superposent pas, car une même entreprise peut appartenir à plusieurs branches, si elle est diversifiée, alors qu'elle ne peut appartenir qu'à un secteur, celui de son activité principale. De ce fait, le développement des groupes industriels et financiers rend délicat le maniement de ces outils d'analyse, car les groupes ont plusieurs activités principales, mais un seul centre de décision. C'est pourquoi on utilise alors plutôt les notions de filières ou de pôles de développement, qui sont définies par les liaisons et interdépendances commerciales ou financières. Quel que soit le découpage retenu, il sert à éclairer le gouvernement sur les meilleurs points d'impact de sa politique économique. Ainsi, pour lutter contre le chômage, les pouvoirs publics devront soutenir les secteurs les plus créateurs d'emplois ; pour réduire le déficit du commerce extérieur, ils agiront sur les secteurs qui contribuent le plus à l'exportation. L'analyse sectorielle permet ainsi de préciser les modalités d'une politique économique structurelle. Complétez votre recherche en consultant : Les corrélats branche entreprise - La diversité des entreprises - L'activité filière primaire (secteur) Quesnay François secondaire (secteur) secteur informel structure économique tertiaire (secteur)

Liens utiles