Devoir de Philosophie

chouette effraie

Extrait du document

2014-2015 Etude de la prédation de l'effraie des clochers par ses pelotes de régurgitation Dubois Benjamin Morgadihno Laura Vallot Mélina [Tapez le nom de la société] Introduction : L'effraie des clochers est un rapace nocturne aussi couramment appelée chouette effraie ou dame blanche de la famille des Tytonidés. La chouette est de taille moyenne avec de longues ailes et une tête bien distincte, son chant est plutôt silencieux en dehors de la période de reproduction et de la parade nuptiale .Son cri d'alarme est un sifflement rauque lancé en vol. Les deux sexes émettent ce cri, mais celui de la femelle est plus faible et plus bas que celui du mâle. Elle vit dans des zones découvertes, cultivées, avec des arbres clairsemés, des arbustes et des haies, de vieilles bâtisses, granges, étables, ruines et clochers. L'effraie des clochers se nourrit principalement de rongeur, elle traverse les champs en pleine nuit, elle avale ses proie entière avec l'os, le crâne et tout le reste de la proie ensuite elle rejette les os et les cranes dans des pelotes de réjection prés du nid.la conception du nid est faite de terre, de la paille ainsi que de morceaux de pelotes de réjec tions tapissés par la femelle ils sont localisés dans de vieille grande ou dans des clochers. La femelle dépose 4 à 7 oeufs, à raison d'un oeuf tous les deux ou trois jours L'incubation dure environ 29 à 34 jours, assurée par la femelle nourrie par le mâle. Les poussins naissent nu ou légèrement duvetés, les yeux fermés, est sont incapable de quitter le nid. La femelle les couve et les nourrit pendant environ 25 jours. Le mâle apporte de la nourriture au nid, mais la femelle seule nourrit les...

« Introduction : L’effraie des clochers est un rapace nocturne aussi couramment appelée chouette effraie ou dame blanche de la famille des Tytonidés. La chouette est de taille moyenne avec de longues ailes et une tête bien distincte, son chant est plutôt silencieux en dehors de la période de reprod uction et de la parade nuptiale .Son cri d'alarme est un sifflement rauque lancé en vol. Les deux sexes émettent ce cri, mais celui de la femelle est plus faible et plus bas que celui du mâle. Elle vit d ans des zones découvertes, cultivées, avec des arbres clairsemés, des arbustes et des haies, de vieilles bâtisses, granges, étables, ruines et clochers. L’effraie des clochers se nourrit principalement de rongeur, elle traverse les champs en pleine nuit, e lle avale ses proie entière avec l’os, le crâne et tout le reste de la proie ensuite elle rejette les os et les cranes dans des pelotes de réjection prés du nid.la conception du nid est faite de terre, de la paille ainsi que de morceaux de pelotes de réjec tions tapissés par la femelle ils sont localisés dans de vieille grande ou dans des clochers. La femelle dépose 4 à 7 œufs, à raison d'un œuf tous les deux ou trois jours L'incubation dure environ 29 à 34 jours, assurée par la femelle nourrie par le mâle. Les poussins naissent nu ou légèrement duvetés, les yeux fermés, est sont incapable de quitter le nid. La femelle les couve et les nourrit pendant environ 25 jours. Le mâle apporte de la nourriture au nid, mais la femelle seule nourrit les petits. Ell e déchire la nourriture en petits morceaux. Les jeunes quittent le nid à l'âge de 50 à 70 jours, effectuant ainsi leur premier vol. Ils retournent au nid pour dormir pendant encore 7 à 8 semaines. Ils deviennent indépendants au bout de 3 à 5 semaines après leur premier vol. L’effraie sont menacés, meurt souvent au cours des premiers mois de sa vie, par manque de nourriture et par des collisions avec des clôtures, des véhicules et des immeubles. La plupart des adultes ne dépasse pas l'âge de deux ans l'anné e, la mort principale de cette animal est la mort hivernal. Nous pouvons donc établir une problématique, « la chouette effraie est - elle un prédateur généraliste ou spécialiste ? » Lors de la mise en pratique de l’étude des pelotes de régurgitation de la chouette effraie, nous avons travaillé sur de nombreuses pelotes qui nous ont permit de déterminer les différentes proies de la chouette. Chaque groupe a eu accès à une clé de détermination recensant les différentes espèces que l'on pourrait retrouver dans les pelotes ainsi que les caractéristiques de leur crâne et de leurs machoires permettant de les identifier. Nous avons donc dégagé les ossements, en particulier les crânes, et les mâchoires si possible, des pelotes à l'aide d'une pince, puis nous avons pris soin de les nettoyer avec une brosse avant de les observer à la loupe binoculaire Site de Nancra y Genre nombre total d'individus pourcentage des espèces oiseaux 3 0,71% crocidure musette 67 15,95% musaraigne carrelet ou couronnée 56 13,33% musaraigne pygmée 2 0,48% crossope aquatiqu e 1 0,24% muscardin 0 0,00% mulot indéterminé 24 5,71% »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles