Devoir de Philosophie

Diderot : Supplément au Voyage de Bougainville (présentation de l'oeuvre)

Extrait du document

« Àpartirdela2* Diderot : Supplément au Voyage de Bougainville Édition nouvelle, présentation etnotes de Paul-Edouard Levayer «Les Classiques d'aujourd'hui », n°3809,128 pages (Bibliographie, repères chronologiques, illustrations, annexes, voir note 1, p. 40) Introduction Ce dialogue étincelant et allègre figure parmi les œuvres maîtresses de Diderot. La présentation de l'édition expose les circonstances de la parution d'un texte court mais composite, conçu à l'intérieur d'un ensemble de contes (p. 7), ainsi que la thématique, au cœur des préoccupations de l'époque. Certes le propos n'est pas neuf, et cependant cette œuvre majeure de la pensée des Lumières s'inscrit dans une problématique actuelle :les questions qu'elle soulève sontnon seulement celle du colonialisme et de ses séquelles, celle, si difficile, de la sauvegarde de la diversité culturelle face à l'hégémonie de la culture européenne, mais plus fondamentalement celle des relations entre le bonheur individuel et les contraintes sociales, ce problème auquel Freud réfléchit dans Malaise dans la civi lisation. Lamorale que Diderot nous présente comme étant celle des Tahitiens est évidemment une moralede libertéet de bonheur. Lacomparaison avec l'ouvrage de Bougainville montre certes que sur beaucoup de points, Diderot, en rédigeant ce texte qu'il présente comme une suite de la relation d'un voyage qui fut réellement effectué, a considérablement modifié certaines des informations sur la vie des Tahitiens. Mais dans ce texte »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles