Devoir de Philosophie

EPICTÈTE: MANUEL (Résumé & Analyse)

Extrait du document

Manuel: le terme grec est Enchiridion, traduit par Manuel, et signifiant ouvrage gardé à la main et portatif, à savoir une sorte de bréviaire résumant la philosophie d'Épictète et les situations auxquelles les êtres humains sont confrontés, situations que l'enseignement d'Épictète guidera. Publié, lui aussi, par Arrien, cet enseignement d'Épictète concerne la morale, du moins pour L'essentiel. Les moralistes chrétiens le méditeront, tout comme Montaigne, Descartes et Pascal, à la fois impressionné et critique. L'indépendance de la pensée, l'idée que le travail sur les représentations commandent toute la conduite de la vie bonne, voilà ce qui forme le noyau de ce texte central dans l'évolution de ta pensée et des idées. Le dessein d'Épictète est de nous conduire à accepter ce qui arrive comme voulu par le destin : « Veuille que ce qui arrive arrive comme il arrive, et tu seras heureux » (Manuel, § 8). L'ensemble représente 53 maximes. Elles sont toutes fondées sur la dualité fondamentale des choses, celles qui sont de notre ressort et celles qui ne sont pas de notre ressort.

« vers 130 • Souviens-toi que tu es acteur dans un drame, un drame tel que le veut l'auteur.,.(§ XVII) >Repères Ëpictète (vers 50-130) fait partie de l'école stoïcienne. Ancien esclave affranchi, il dispensa son enseignement philosophique à de très nombreux disciples et influença même certains empereurs: Hadrien l'aurait visité, et surtout Marc Aurèle se réclame explicitement de lui. C'est qu'Ëpictète non seulement théorise la philosophie stoïcienne, mais surtout ilia met en pratique, s'imposant ainsi comme une figure modèle. >Problématique Le Manuel est ainsi bien plus qu'une doctrine. Selon Épictète, l'apprenti philosophe ne peut se borner à commenter des œuvres: il doit s'impliquer tout entier dans l'art de vivre philosophique, changer ses habitudes, ses façons de voir le monde, et de se concevoir lui-même. Le but n'est pas de faire de la philosophie mais d'être philosophe, et si l'on opte pour ce rôle, il faut être capable de le tenir au mieux toute sa vie. Épictète se pose la question la plus fondamentale: qu'est-ce qu'être philosophe? Et sa réponse n'est pas un système mais une suite de conseils pratiques, d'exemples, de règles*, à toujours avoir en tête et à portée de main, d'où le titre: Manuel. > Thèses essentielles t Ce qui dépend de nous et ce qui ne dépend pas de nous* C'est la règle à comprendre. Tout le malheur des hommes vient de ce qu'ils confondent ce qui est en leur pouvoir et ce qui n'est pas en leur pouvoir. Ils désirent ainsi ce qui ne dépend pas d'eux (envie, jalousie), s'affligent de ce qui leur échappe (deuil ... ) et sont ainsi esclaves des événements, des autres, du jugement des autres : du monde extérieur. Le but est donc de redevenir maître de soi, d'exercer sa maîtrise sur les seules choses qui dépendent de nous: nos représentations, nos jugements. Non pas désirer ce qu'on n'a pas ou n'est pas, mais rendre désirable ce qu'on a et ce qu'on est. Alors on retrouve sa pleine liberté, puisqu'on focalise son attention uniquement sur ce qui dépend de nous. On vit une vie sans trouble. e1so »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles