Devoir de Philosophie

Une saison en enfer (1873) Illuminations (1873-1874, publ. 1886-1895) Arthur Rimbaud (1854 -1891) Poèmes en prose

Extrait du document

rimbaud

3. Le renoncement au vers

 

Son caractère ancien, pour ne pas die vieillot, et sa forme de plus en plus ténue ont incité Rimbaud à abandonner peu à peu le vers au profit de la prose, et en particulier du poème en prose. À deux reprises, le vers libre permet une transitîon d'une forme à l'autre.

 

4. Réussite ou échec ?

 

Enthousiaste, illuminé, Rimbaud est pourtant rongé par la crainte de l'échec.

Rimbaud a, dès l'âge de seize ans, travaillé à un recueil de poésies qui, en 1871 et 1872, a été suivi par d'autres expériences dans la forme dès vers, progressivement libérée. À partir de 1873, il s'oriente ves le poème en prose. Il en résulte une plaquette, publiée cette année-là, Une saison en enfer, suite de textes qui correspon dent à une crise d'existence représentée comme le passage par une damnation temporaire. Quand cette crise prend fin, Rimbaud organise, en un recueil dont l'achèvement reste incertain, des visions fugitives, des créations brèves et généralement menacées: ce sont les Illuminations où son art du poème en prose atteint son point suprême.

« CLtoS POUR L A LECTURE 1. La révolte rimbaldienne Précoce, ele se décha îne contre la fa nill e, contre la société, contre la reigion catho lique. Aussi un pro�t d'écr it ure contre-évangé lique , f ixé dans tr oi s poèmes en prose anté rieurs (qui sont des rep rises à la foi s décapantes et séduisantes de révangile de Sai1t Jean), se poursu it dans Une saison en enfer et même dans les Illuminations, où le poè te- »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles