Devoir de Philosophie

Voyage au bout de la nuit

Extrait du document

JIM : Voyage au bout de la nuit a été écrit en 1932 par Louis-Ferdinand Céline. Tout d’abord nous allons faire une rapide biographie de Céline puis nous verrons le contexte de Voyage au bout de la nuit. Ensuite nous présenterons les personnages principaux de l’œuvre, puis nous étudierons les différents thèmes. DAPH : Louis-Ferdinand CELINE Louis-Ferdinand CELINE, aussi connu sous le surnom de Céline, est un écrivain et médecin français né le 27 mai 1894 et mort le 1er juillet 1961 à l’âge de 67 ans. Il est considéré comme un des plus grands novateurs de la littérature du 20ème siècle et est surtout reconnu pour ses œuvres telles que Voyage au bout de la nuit (1932), Mort à crédit (1936) ou D’un château l’autre (1957). Son style littéraire, éventuellement appelé le style Céline est perçu comme une sorte de révolution littéraire. Le style Céline est caractérisé par des phrases courtes, souvent exclamatives et séparées par des points de suspensions ce qui a pour but de provoquer une émotion radicale chez le lecteur. Il se démarque aussi par une correspondance entre le temps du récit et le temps de narration : le présent de narration envahit donc l’espace et permet au texte de se rapprocher du genre de la chronique, c’est-à-dire que le lecteur a l’impression que les événements se déroulent en direct et sous ses yeux. Céline était antisémite et soupçonné de collaboré avec les allemands car il fréquentait et était proche de milieux collaborationnistes. Il est très impliqué dans la vie politique et ses œuvres présentes des critiques du militarisme, du colonialisme et du capitalisme. JIM : Contexte de l’œuvre Voyage au bout de la nuit est le premier roman de Céline. Il l’écrit à 38 ans. Cette oeuvre est en fait une autobiographie romancée entre ses 20 et 38 ans. Il confond les évènements qu’il a lui-même vécu avec la vie de ses personnages (comme la 1ère guerre mondiale, mission en Afrique, ouverture d’un cabinet médical). Dès sa parution, Voyage au bout de la nuit divise les critiques et les lecteurs. Certains jugent l’ouvrage comme une monstruosité littéraire, ayant pour seul but de choquer, e...

« JIM :  Voyage au bout de la Nuit est le récit de la misère humaine, sociale et psychologique que Bardamu rencontre partout où il va, depuis les tranchées de la Grande Guerre jusqu’à l’hôpital psychiatrique. De ce voyage, Bardamu ne rapportera pas grand-chose, hormis le constat de la pourriture de l’existence. EMMA : Personnages principaux  Ferdinand Bardamu C’est le héros de l’œuvre. C’est entre autre à travers ce personnage que Céline nous exprime sa façon de penser. Le défaut qui le caractérise vraiment tout au long du livre est sa lâcheté. En effet, il préfère se défiler, autant à la guerre ,qu’avec les femmes ou face à des situations critiques (par exemple la décision de dénoncer ou non Robinson lorsqu’il s’apprête à commettre un meurtre). Néanmoins, tous les évènements qu’il vit changeront peu à peu sa manière de penser. On peut dire qu’il évolue tout au long du roman. Par ex, il se rendra compte de la misère des autres, et pas seulement de la sienne. Alors qu’au début du livre il n’a aucun scrupule, lorsqu’il devient médecin, il éprouve de la honte à demander ses honoraires à ses patients et ne se fait par conséquent souvent pas payer. JIM :  Léon Robinson On peut le considéré comme le 2e héros de ce livre. Il n’apparaît qu’au bout des 50 premières pages, mais il devient tout de suite essentiel dans le déroulement de l’histoire. Robinson disparaît et réapparaît durant tout le roman. C’est le seul vrai ami de Ferdinand, le seul personnage qui l’accompagnera tout au long de son voyage. Il est le double de Ferdinand, mais en pire EMMA : Les différents thèmes ANALYSE DU TITRE  Le mot « voyage » est à double sens. D’un coté, c’est le voyage au sens « commun », c’est-à-dire la découverte de nouveaux pays, même si parfois c’est un tourisme forcé par les événements. De l’autre coté le « voyage » représente l’initiation à la vie, et sa découverte.  La nuit représente tout ce qui se passe autours de lui. C’est la misère, la peur, et comme Céline est un malchanceux (selon lui) et surtout un pessimiste, il ne côtoie que cet univers-là, tout noir, comme la nuit. Le bout de la nuit est la fin de ce long périple. DAPH : LA MORT Dès les premières pages de ce livre, la mort est présente, et nous accompagne tout au long de la lecture. La plupart des scènes de mort sont sordides et répugnantes, mais décrites avec un étonnant dégagement et désintéressement. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles