Devoir de Philosophie

VOYAGE AU CENTRE DE LA TERRE de Jules Verne : Fiche de lecture

Publié le 21/11/2018

Extrait du document

verne

VOYAGE AU CENTRE DE LA TERRE

Jules Verne. Roman, 1864.

 

Le géologue allemand Lidenbrock trouve miraculeusement un cryptogramme dans un manuscrit dont l’auteur, Ame Saknüssen, alchimiste islandais du xvi* siècle, révèle la route à prendre pour atteindre le centre de la Terre: il décide de tenter l’aventure, accompagné par son neveu Axel qui est amoureux de la pupille de son oncle, et par un guide islandais, Hans, aussi flegmatique que son nouveau maître est bouillant et irascible. Les explorateurs entrent par le cratère éteint du Sneffels. Axel se perd et les explorateurs croient mourir de soif; ils traversent la mer souterraine éclairée par un phénomène électrique inconnu ; sur son rivage croissent des végétations géantes de l’époque secondaire ; ils assistent à la lutte mortelle entre un ichtyosaure et un plésiosaure; une tempête provoque leur naufrage; ils découvrent un homme fossile de l’époque quaternaire, puis rencontrent un être vivant — homme

verne

« ou singe, pâtre géant d'un troupe au de mastodontes.

Les traces d'Arne Sak­ nüssen (poignard rouillé, initia.les gra­ vées sur la roche) aboutissent à une impasse: le chemin a été barré par un séisme.

Les explorateurs minent l'obs­ tacle, mais l'explosion provoque un cataclysme: ils sont expulsés par le cratère du Stromboli en pleine activité.

• Dans cette fiction se déploient en par­ ticulier la fascination de Jules Verne 11828-1905) pour les lieux et itinéraires souterrains et sa conoeption volcanique du monde.

Comme Michelet.

il conçoit une grande source vitale qui préside à l'évolution du globe: les explorateurs en sont les spectateurs méticuleux.

enthou­ siastes et romantiques.

Les manifesta­ tions de cette force mystérieuse per­ mettent de retracer l'histoire de la planète.

sa formation et son évolution possible.

t L'hymne au progrès rejoint ici le mythe, la rêverie cosmique.

Mals par un jeu sur l'intérieur et l'extérieur, le voyage conduit aussi au oentre de l'homme et s'achemine dans l'empire des pulsions les plus impérieuses.

Les romans de Jules Verne sont des machines qui ne servent pas tant à parcourir le monde qu'à explorer le temps: ils décrivent une anamnèse.

�.Jules Verne.

VO)'Oge au cenlre de la Terre.

Flanunarton.

•G.F.•.

1977.

Él\JDES' voir Le Ch4teau des Carpathu.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles