Devoir de Philosophie

oral oeuvre les contemplations de victor hugo

Extrait du document

hugo

Introduction :

Pour ma présentation, j’ai choisi le recueil « Les Contemplations ». Ce recueil a été publié en 1856 par Victor Hugo. Victor Hugo est un poète, romancier, dramaturge et dessinateur du XIXème sciècle. Il est né en 1802 et meurt en 1885. Il appartient à un mouvement littéraire appelé le romantisme. C’était également un homme politique, il était sénateur et pair en France. Etant donné qu’il s’opposait aux idées politiques de Napoléon III, il fut exilé sur les îles de Jersey et Guernesey. La vie de Victor Hugo pourrait ressembler à une tragédie, or il en à fait un recueil. Il à écrit ce recueil après la mort de sa fille Léopoldine en 1843. Ce recueil est organisé en deux parties : « Autrefois » (1830-1843) structuré des trois premiers livres : « Aurore », « L’Ame en fleur » et « Les luttes et les reves » et « Aujourd’hui » (1843-1855) composé du livre « Pauca meae ».

Résumé :

« Autrefois » (1830-1843)

Livre I – « Aurore »

Ce livre se concentre sur la jeunesse de Victor Hugo, son goût précoce pour l’écriture (« Le poète s’en va dans les champs »), la libération du langage par l’écriture poétique, (« Réponse à un acte d’accusation »).

Les premiers émois amoureux sont évoqués (« Lise », « Vere novo », « Elle était déchaussée… » ), ainsi que le bonheur de contempler la nature (« Le firmament est plein de la vaste clarté », « La vie aux champs »,« Unité »).

Livre II – « L’Âme en fleur »

L’amour est le thème principal de ce deuxième livre : « Tout conjugue le verbe aimer » dit le premier vers du poème « Premier mai ».

Victor Hugo évoque les amours de jeunesse (« Hier au soir », « Nous allions au verger »), le tourment amoureux (« Tu peux comme il te plaît me faire jeune ou vieux »), la jalousie (« Paroles dans l’ombre »), la puissance mystique de l’amour (« Il fait froid », « Aimons toujours, aimons encore »).

Quelques poèmes sur la fragilité de la vie et de l’amour apportent une touche plus sombre à cet ensemble (« Crépuscule », « Saturne », « Un soir que je regardais le ciel »).

Livre III – Les luttes et les rêves

C’est dans ce livre que Victor Hugo évoque son combat contre la misère sociale, la guerre, la tyrannie, fléaux engendrés par une société humaine injuste et égoïste.

Ce livre préfigure le roman Les Misérables car on y trouve déjà le portrait des miséreux – femmes enfants, ouvriers, prostituées – plongés dans une précarité révoltante.

« Aujourd’hui » (1843-1855)

Livre IV – Pauca meae

Ce livre est consacré au deuil de Léopoldine, décédée en 1843.

Victor explore la douleur et les étapes du deuil, de l’abattement à la révolte, puis à l’acceptation (comme dans « Demain dès l’aube » ).

L’évocation de souvenirs de la jeune Léopoldine adoucissent parfois la peine (comme dans « Elle avait pris ce pli…», « Quand nous habitions tous ensemble », « Elle était pâle et pourtant rose », « Ô souvenirs… »).

« Message transmit : Victor Hugo relate la misère sociale et morale dont il est témoin. Ici, il dénonce les scandales , la guerre , la tyrannie, la peine de mort. Ailleurs , il évoque la misère des sociétés modernes. Les Contemplations relèvent aussi du genre des Mémoires au sens où elles sont le point de rencontre entre l’histoire individuelle et l’histoire collective. La partie III « Des Luttes e t des rêves » est emblématique de l’engagement de Victor Hugo et de sa volonté de témoigner des événements du XIXème siècle. Il porte un regard critique sur la société du XIXème siècle dont la première révolution industrielle ne tient pas ses promesses et crée au contraire de la précarité et des inégalités : travail des enfants, rachitisme, ignorance, prostitution (voir « Melancholia » , III, 2). Les Contemplations sont donc les mémoires d’une âme, celle de Victor Hugo, mais aussi et surtout les Mémoires d’une âme collective, celle du peuple français au cœur du XIXème siècle. Les raisons de ce choix : J’ai choisi cette œuvre car c’est celle qui m’a le plus plu parmi les sept . En effet, tout au long de ce recueil, l’auteur nous a fait travers er de nombreu ses émotions : l’amour, la joie , la mélancholie mais aussi la mort. Dans son recueil, l’histoire du poète m’a touch é, nota mment quand il parle de la mort de sa fille, qui a été l’ épreuve la plus diffic ile de sa vie à surmonter. De plus, cette œuvre dénonce des faits réels et historiques. En effet, Victor Hugo denonce la société (inégalités, travail des enfants,…) . Le style d’écriture de Victor Hugo m’a d’autant plus donné envie de lire le recueil , le style d’écriture et l es mots minutieusement choisis afin d’exprimer pleinement et précisement son histoire et ses émotions ont été un facteur dans mon choix de l’œuvre. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles