Devoir de Philosophie

guerre civile soudanaise

Extrait du document

« Guerre civile Soudan du Sud Depuis la décolonisation de l'Afrique du Nord et de l’Afrique noire en 1955, le Soudan, déjà divisé en deux parties à causes des différences religieuses et ethniques, est devenu un pays indépendant. Mais, suite a cette indépendance, le pouvoir central a été placé dans la capitale du Soudan, Khartoum, au Nord, et le Soudan du Sud s'est senti complètement trahi. Cette séparation au Soudan a donc provoqué des tensions et deux guerre civiles en cinquante ans, de 1955 à 1972 et de 1983 à 2005. Nous allons voir en quoi la guerre civile sud-soudanaise est due à l'indépendance du pays. Nous allons répondre à cette question en évoquant dans un premier temps le contexte de l'indépendance du pays et de l'avant-guerre. Puis dans un deuxième temps nous expliquerons la guerre civile du Soudan du Sud. Premièrement , en 2005, suite à la longue guerre civile entre le soudan du sud et le soudan du nord depuis 1983, due aux richesses pétrolières du Soudan du Sud, un accord de paix entre le gouvernement soudanais à Khartoum (Nord) et l’armée populaire de libération du Soudan met fin à cette guerre. La même année, sous la pression des ÉtatsUnis, le président soudanais Omar El-Bechir accepte la tenue d'un référendum dans les provinces du Sud. Puis 6 ans plus tard, le 9 juillet 2011, ce dernier à lieu et proclame la totale indépendance du Soudan du Sud envers le Soudan du Nord. Cela a donc pour conséquence de priver le Soudan du Nord de 70% à 75% de ses réserves pétrolières. Ensuite, aujourd'hui, plus de 80 ethnies différentes habitent dans le même pays. Avant son indépendance le Soudan du Sud était uni afin de combattre l'ennemi, c'est-àdire le Soudan du Nord. Désormais, ils ne vont plus qu'être divisés. Deuxièmement, la rupture se fait en 2013, entre le président Salva Kiir et son viceprésident Riek Machar, ce dernier est soupçonné de préparer un coup d’état. Puis le 15 décembre 2013, de violents affrontements éclatent dans la nouvelle capitale du pays, Djouba. Ces affrontements opposent donc les partisans des deux leaders. C'est le début de Guerre Civile. Rapidement, les violences se répandent dans tous le pays et provoquent des luttes entre plusieurs ethnies différentes. D'un côté, les Dinkas, ethnies du président, de l'autre, les Nuers, ethnies de Riek Machar. Par dessus tout cela, le pétrole, unique richesse du pays, dégrade la situation. Le 26 août 2015, un accord de cessez-le-feu est signé par le président Salva Kiir, mais les conflits ne cessent pas. Le pays se fragmentent de plus en plus face à de nouveaux combattants dont on ne sait pas toujours à qui ils obéissent. Pendant cette guerre, plusieurs accords de paix entre le gouvernement et ses opposants ont était signés sans succès, à chaque fois les combats reprenaient dus aux tensions entre les belligérants. Finalement en décembre 2019, après plusieurs années de tension entre le gouvernement la rébellion, les chefs des deux camps s'engagent à former un gouvernement d'union nationale. À la suite de cet accord, les deux leaders retournent au gouvernement, Riek Machar est de nouveau nommé Premier Ministre et Salva Kiir reste le Président du Soudan du Sud. Cet événement marque officiellement la fin de la Guerre Civile sud-soudanaise. II) Ensuite, cette guerre a énormément touchée les populations sud-soudanaises. Le bilan humain est estimé à plus de 500 000 morts en sept ans. Ce lourd bilan est bien »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles