Devoir de Philosophie

Clair de lune de Paul Verlaine (analyse)

Extrait du document

« Clair de lune Paul Verlaine Votre âme est un paysage choisi Que vont charmant masques et bergamasques Jouant du luth et dansant et quasi Tristes sous leurs déguisements fantasques. Tout en chantant sur le mode mineur L'amour vainqueur et la vie opportune, Ils n'ont pas l'air de croire à leur bonheur Et leur chanson se mêle au clair de lune, Au calme clair de lune triste et beau, Qui fait rêver les oiseaux dans les arbres Et sangloter d'extase les jets d'eau, Les grands jets d'eau sveltes parmi les marbres. Traduction: Sufletul îți e ca un peisaj ales Ce vin să-l farmece bizare măști În cântec de lăută, dansând, ies Triste de sub costumele bizare. Cântând în modul lor minor Le poème commence par la comparaison de l’âme avec un paysage realisé par la métaphore ,,Votre âme est un paysage choisi”, une relation qui va évoluer de manière particulière et symbolique. Ici sont évoqués des personnages qui dansent au clair de lune. Le décor est planté mais on sait déjà que c'est dans l'âme qu'être et choses acquièrent progressivement une place prépondérante. La fête domine dans la premier strophe mais le dernier vers indique déjà une transition vers le thème de la dissimulation. La tristesse et la mélancolie emportent peu à peu, faisant tomber les masques qui sont carcatérisés d’une manière unique par les éphithètes ,,tristes” et ,,fantasques”. La deuxième strophe souligne le décalage entre le bonheur extérieur et la mélancolie, la tristesse intérieur. On met en parallèle la chanson chantée par les personnages (,,Tout en chantant”) et l’incertitude et l’ambiguïté de leurs sentiments (,,Ils n’ont pas l’air de croire à leur bonheur”). Le dernier vers de la deuxième strophe a un rôle de transition entre la musique festive et le retour au paysage (,,Et leur chanson se mêle au claire de lune”). La troisième strophe place la nature au premier plan, les personnages ont disparu, comme par enchantement. Le clair de lune baigne le paysage d'une atmosphère de mélancolie et de tristesse qui traduit bien l'état d'âme de Verlaine. On note le caractère paradoxal de la construction du poème qui présente des personnages et ensuite un décor aussi vivant que les personnages. En effet, il est tour a tour calme, triste, il fait rêver et sangloter d'extase. Elle est entièrement consacré à la lune ne tient plus compte des personnages et de leur agitation. Verlaine nous immobilise dans la contemplation d'un "clair de lune triste et beau", dans un premier écrit. La place de l’épithète "triste" qui précède l’épithète "beau" marque une priorité. Verlaine maintient la tristesse du décor et des personnages commencée dans les »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles