Devoir de Philosophie

Les « Nuits » de Musset

Extrait du document

musset

Matière. — Que savez-vous des circonstances dans lesquelles ont paru les Nuits de Musset ? Montrez comment, dans l'ensemble, chacune des Nuits garde une physionomie distincte ; puis en y joignant Souvenir et Tristesse vous essayerez de dégager les « temps « principaux du drame qui s'est joué dans le cœur de Musset.

Plan proposé : Introduction. — a) La passion de Musset ; la rupture ses conséquences : la mélancolie de Musset avant et après la crise : Nuits de Mai, de Décembre (1835), d'Août (1836) d'Octobre (1837). b) La Nuit de Mai serait la seule qu'aurait inspirée le drame passionnel de Venise. Celle qui suit immédiatement, la Nuit de Décembre (1835), aurait pour origine une rupture toute différente. Les ouvrages de P. de Musset et de Mme Jaubert sont très nets à cet égard, Il y a pourtant un ensemble qu'on peut étudier, et qu'il faut étudier pour classer les Nuits, et les distinguer l'une de l'autre.

« ALFR ED DE MUSSET LES NUITS (Lil Nuit de mai, publiée dans la « Revue des Deux Mondes "d u J 5 ml!.i 1835. - La Nuit de décembr e, même revue, 1e r décem. bre 1835. La Nuit d'août, même revue, 15 août 183 6. La Nu# d'oçtobre, même revue, 15 octobre 1837). Les circonstanoes de «/a Nui t de mai ». La erise morale de Musset. � Ju sq u 'à la Nult de mai, Muss et n'avait pas été vraiment un poète romantique . Sans dou te, il avait publié les Conte s d'Espa gne et d'Italie, où l'Italie comme l'Espagne sont cel les de Shakespeare, de Byron et de la tradition rQmantique ; où don Paez et l'abbé manient la dague et la fiole de poison selon les meil l e \} re s recette!;! du mélodr ame. La Coupee et les Lèvres, de 1833, est une histoire de Tyro liens, de condottiere et de mort où l'on retrouve, avec les souvenirs de Sch ille r, des thèmes qui traînent dans les rom;\ns noirs et les romans se n ­ sible s . Mais le je u n e Musset était un romantique sans respect pour le romanttsme. Il avait rimé, à la suite de Don Paez ou des Marrons du jeu , une Ballade à la lune, qui éta it une ballad e pour se moqu er des ballades . Les Secrètes Pensée& de gentil homme fran çais (183o), et Na,mouna, qui te rm in ait le tacle dans un fauteuil, ne laissa ie n t plus aucun doute. Muss e t se »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles