Devoir de Philosophie

sujet de réflexion: En étant libre, sommes-nous libres de nous exprimer comme on le souhaite sans se soucier du regard des autres

Extrait du document

« - En étant libre, nous sommes libres de nous exprimer comme on le souhaite sans se soucier du regard des autres (exemple : les nobles de la cour du Roi ne manquaient de rien (d'un pdv matériel/confort), vivaient dans de très bonnes conditions mais pourtant ils ne pouvaient pas dire ce qu'ils pensaient (du Roi, de ses actions) par peur d'être exilé. En effet, la liberté permet d’exprimer ce que l’on souhaite sans avoir peur du regard des autres. Autrefois, les nobles de la cour du Roi ne disposaient pas de la liberté d’expression, certes ils vivaient dans un environnement confortable, consommaient des mets délicieux lors des ‘Grands Couverts’, détenaient des avantages et la possibilité d’assister à des grandes cérémonies mais étaient prohibés de dire du mal du Roi et de ses décisions. Ils n’avaient pas le droit de partager leurs opinions politiques, devaient obéir au souverain sans dire un mot. Leur confort leur empêche de mener une vie propre à eux même. Momo dans La Vie devant soi vie dans un quartier mal fréquenté, ce qui le pousse à grandir trop vite et savoir des choses qui ne sont pas de son âge. Par la suite de cela, Momo doit faire face à la réalité et se questionne sur le monde, la misère des habitants de son quartier, les conditions de vie des prostituées… La liberté lui permet de construire ses propres opinions, sa propre identité, ses goûts etc.. Le Gone du Chaaba. Bouzid (père d’Azouz) au début de l’histoire, habite dans un bidonville misérable (absence d’eau potable et d’électricité) mais déménage dans un appartement confortable au coeur de la ville Lyonnaise. Après ce déménagement, Bouzid paraît nostalgique et repense à sa vie au Chaâba. Certes, une vie misérable mais remplie de joie, de rires, de cris d’enfants, de jeux. Il était ‘libre’, ne devait aucune dette à personne, vivait entouré de ses proches contrairement à maintenant, où il est obsédé par l’argent (il interdit à sa famille de regarder la télévision car la facture d’électricité est chère) et expulsé par le propriétaire qui veut vendre leur appartement. Ce personnage personnifie parfaitement ma thèse : la liberté lui manque et le confort ne lui a rien apporté hormis sa maniaquerie pour l’argent. -Quand on est libre, personne n'a d'autorité sur nous, nous n'avons pas de supérieur. (exemple : Chaque année, 12 millions de femmes sont forcées à se marier avec un homme : bel avenir, confort financier, contrôler leur sexualité. / Tutelle de Britney Spears) En second lieu, quand on est libre, nous sommes indépendants, et ne nous plions à aucune autorité. Chaque année 12 millions de mineures sont mariées de force par exemple, au Tchad plus de deux tiers des jeunes femmes sont mariées avant leur majorité, ce qui est également le cas en République Centreafricaine. Le mariage arrangé leur est imposé pour leur assurer une aisance financière,( pour les ‘protéger’ en les faisant épouser un homme issu d’une famille avec laquelle elles ont des liens de confiance), ou encore pour contrôler leur sexualité et éviter qu’elles n’aient d’enfant ‘hors-mariage’, illégitime. Face à ces unions forcés, nous assistons à des violences et abus sexuels de la part du conjoint, à la déscolarisation de la jeune femme mais surtout à la continuation du regard porté sur »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles