Devoir de Philosophie

ARISTOTE, Des parties des animaux: En quoi la technique est-elle révélatrice de l'intelligence humaine ?

Publié le 01/07/2015

Extrait du document

aristote

 

L'être le plus intelligent est celui qui est capable de bien utiliser le plus grand nombre d'outils : or, la main semble être non pas un outil, mais plu-sieurs. Car elle est pour ainsi dire un outil qui tient lieu des autres. C'est donc à l'être capable d'acquérir le plus grand nombre de techniques que

5 la nature a donné l'outil de loin le plus utile, la main.

Aussi, ceux qui disent que l'homme n'est pas bien constitué et qu'il est le moins bien pourvu des animaux (parce que, dit-on, il est sans chaussures, il est nu et n'a pas d'armes pour combattre) sont dans l'er¬reur. Car les autres animaux n'ont qu'un seul moyen de défense et il ne

lo leur est pas possible de changer pour un autre, mais ils sont forcés, pour ainsi dire, de garder leurs chaussures pour dormir et pour faire n'importe quoi d'autre, et ne doivent jamais déposer l'armure qu'ils ont autour de leur corps ni changer l'arme qu'ils ont reçue en partage. L'homme, au contraire, possède de nombreux moyens de défense, et il lui est toujours

15 loisible d'en changer et même d'avoir l'arme qu'il veut et quand il veut. Car la main devient griffe, serre, corne, ou lance ou épée ou tout autre arme ou outil. Elle peut être tout cela, parce qu'elle est capable de tout saisir et de tout tenir.

ARISTOTE, Des parties des animaux

QUESTIONS

1. Dégagez l'idée principale du texte et les étapes du raisonnement.

2. Expliquez :

a. « elle est pour ainsi dire un outil qui tient lieu des autres « ;

b. « les autres animaux n'ont qu'un seul moyen de défense et il ne leur est pas possible de changer pour un autre «.

3. En quoi la technique est-elle révélatrice de l'intelligence humaine ?

n  Intérêt philosophique du texte

L'intérêt du texte est de définir l'intelligence humaine par sa capacité à innover et à s'adapter. Certains animaux sont en effet bien mieux pourvus que l'homme dans des domaines particuliers : l'abeille construit sa ruche avec une précision sans pareille, le guépard fuit beaucoup plus vite devant le danger et la fourrure de l'ours lui fournit une protection naturelle contre le froid. Mais l'homme, lui, peut décider de construire sa maison d'une façon ou d'une autre, ruser pour échapper au danger et changer de vête­ments quand bon lui semble. Sa conduite et ses pensées ne sont pas déter­minées à l'avance, à l'inverse des êtres qui agissent de façon uniquement instinctive.

La main fournit le paradigme de cette inventivité. Car elle remplace à elle seule de nombreux outils : la griffe, la pince, etc. Selon Aristote, elle a été donnée à l'homme parce que lui seul est capable de s'en servir. L'homme n'est pas le plus intelligent des êtres vivants parce qu'il a des mains (thèse d'Anaxagore ou encore de Lucrèce), mais il a des mains parce qu'il est le plus intelligent (c'est ce que l'on appelle le finalisme).

n  Problématique de la question 3

Si l'être humain se caractérise par sa capacité à inventer des réponses adaptées aux situations et à ses besoins, alors, la technique, comprise au sens défini plus haut, doit manifester cette intelligence. Le tout est de savoir si l'homme ne finit pas par la retourner contre lui-même : en lui ôtant la peine d'avoir à faire ou à inventer lui-même, les procédés tech­niques ne finissent-ils pas par l'abêtir et le rendre dépendant ?

n  Citations

· «L'invention devient complète quand elle se matérialise en un instru­ment fabriqué. C'est là que tend l'intelligence des animaux, comme à un idéal « (Bergson, L'Évolution créatrice).

·  « C'est en quoi l'homme se distingue avant tout des animaux : par la transmission de ses techniques et très probablement par leur transmission orale« ( Mauss, Sociologie et anthropologie).

·  « [...] notre espèce reçut l'intelligence qui s'applique aux besoins de la vie « (Platon, Protagoras. Platon reconte comment Prométhée déroba le feu et les arts à Héphaïstos et à Athéna, pour les donner aux hommes).

 

·  « La main est action : elle prend, elle crée et parfois on dirait qu'elle pense [...] Éducatrice de l'homme, elle le multiplie dans l'espace et dans le temps « (Focillon, La Vie des formes).

aristote

« 48 LA TECHNIQUE • technique : elle désigne un ensemble de procédés transmissibles per­ mettant de reproduire des fins utiles.

• Intérêt philosophique du texte L'intérêt du texte est de définir l'intelligence humaine par sa capacité à innover et à s'adapter.

Certains animaux sont en effet bien mieux pourvus que l'homme dans des domaines particuliers : l'abeille construit sa ruche avec une précision sans pareille, le guépard fuit beaucoup plus vite devant le danger et la fourrure de l'ours lui fournit une protection naturelle contre le froid.

Mais l'homme, lui, peut décider de construire sa maison d'une façon ou d'une autre, ruser pour échapper au danger et changer de vête­ ments quand bon lui semble.

Sa conduite et ses pensées ne sont pas déter­ minées à l'avance, à l'inverse des êtres qui agissent de façon uniquement instinctive.

La main fournit le paradigme de cette inventivité.

Car elle remplace à elle seule de nombreux outils : la griffe, la pince, etc.

Selon Aristote, elle a été donnée à l'homme parce que lui seul est capable de s'en servir.

L'homme n'est pas le plus intelligent des êtres vivants parce qu'il a des mains (thèse d'Anaxagore ou encore de Lucrèce), mais il a des mains parce qu'il est le plus intelligent (c'est ce que l'on appelle le finalisme).

• Problématique de la question 3 Si l'être humain se caractérise par sa capacité à inventer des réponses adaptées aux situations et à ses besoins, alors, la technique, comprise au sens défini plus haut, doit manifester cette intelligence.

Le tout est de savoir si l'homme ne finit pas par la retourner contre lui-même : en lui ôtant la peine d'avoir à faire ou à inventer lui-même, les procédés tech­ niques ne finissent-ils pas par l'abêtir et le rendre dépendant? • Citations • «L'invention devient complète quand elle se matérialise en un instru­ ment fabriqué.

C'est là que tend l'intelligence des animaux, comme à un idéal» (Bergson, L'Évolution créatrice).

• «C'est en quoi l'homme se distingue avant tout des animaux: par la transmission de ses techniques et très probablement par leur transmission orale» (Mauss, Sociologie et anthropologie).

• « [ ...

] notre espèce reçut l'intelligence qui s'applique aux besoins de la vie» (Platon, Protagoras.

Platon reconte comment Prométhée déroba le feu et les arts à Héphaïstos et à Athéna, pour les donner aux hommes).

• «La main est action : elle prend, elle crée et parfois on dirait qu'elle pense [ ...

] Éducatrice de l'homme, elle le multiplie dans l'espace et dans le temps» (Focillon, La Vie des formes).. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles