Devoir de Philosophie

Comment les artistes parviennent-ils à transfigurer la nature ?

Voir sur l'admin

Extrait du document

Un artiste est un individu qui pratique cette activité singulière qu'est l'art. Jusqu'au dix-huitième siècle, le terme « art » désignait l'ensemble des techniques de production d'artefacts : tel était encore le cas dans le Discours sur les sciences et les arts (1750) de Jean-Jacques Rousseau. Aujourd'hui, par art nous entendons plutôt une activité créatrice gratuite, mais sérieuse, qui représente dans des oeuvres un état de la sensibilité et de la pensée d'une époque, en s'opposant à la fois à la disgrâce qui frappe les activités techniques utilitaires, jugées serviles, et à la futilité des activités ludiques vouées au divertissement. Ni labeur, ni distraction, l'oeuvre d'art incarne et suggère un sentiment de la vie.   Le verbe "Transfigurer" designe l'activite par laquelle l'apparence d'une chose est rendue diferente de ce qu'elle etait. Ce terme est en effet forme a partir du mot "figure", et du suffixe "trans" : "transfigurer" est donc l'activite qui consiste a transformer la figure d'une chose. Dans une sens proche, nous pouvons dire que "transfigurer" ne consiste pas seulement a changer l'apparence d'une chose mais aussi, par extension, a l'ameliorer, a la rendre plus belle : le terme devient alors un synonyme d'"embellir".   La nature est l'ensemble des choses et des êtres qui constituent l'univers, le concept de nature se confond en partie avec celui de réalité. En un sens plus restreint, la nature est l‘ensemble du monde physique, considéré en dehors de l'homme, dépourvu de l'empreinte de ce dernier.   En nous demandant "Comment les artistes parviennent-ils à transfigurer la nature?"  nous posons une question dont il nous faut dès a présent remarquer le présupposé. En effet, cette interrogation nous invite à nous interroger sur le « comment », c'est-à-dire sur les moyens par lesquels l'artiste parvient à transfigurer la nature. Or, est-il certain qu'il en a bel bien la capacité ? Est-il capable de réaliser une telle fin, ou la beauté de la nature ne demeurerait-elle pas toujours au delà de ses capacités d'expression ? D'autre part, est-il certain que la fonction de l'art est bel et bien de transfigurer la nature ? L'artiste ne serait-il pas au contraire celui qui fait advenir un nouveau monde plutôt que celui qui modifie le monde qu'il a devant les yeux, ne serait-ce que pour l'embellir ?   La question au centre de notre réflexion sera donc de déterminer si les artistes ont la capacité, l'ambition et les moyens de transfigurer la nature ?

« nature est un donné extérieur, ce qui est pose devant les yeux de l'artiste. Et nous pouvons penser que l'ambitionfondamentale de ces derniers est moins d'exprimer quelque chose d'extérieur qu'un monde que nous pouvons à bondroit qualifier d'intérieur. Pensons en effet a des œuvres comme le Paradis Perdu de Milton ou Les chants de Maldoror de Lautréamont : elles manifestent une grande indifférence a l'égard de cette extériorité qu'est la nature et ne se préoccupent que de faire advenir a l'être une vérité, une beauté puisée par le sujet a l'intérieur de lui-même. II. Cependant, l'artiste a les moyens de transfigurer la nature en la passant au filtre de sa propre subjectivité Le regard de l'artiste, un milieu réfractant a. Cependant, nous ne pouvons en rester à cette thèse : il semble en effet que les artistes parviennent bel et bien àtransfigurer la nature. Nous pouvons en effet considérer le regard de l'artiste sur le monde comme un milieuréfractant qui modifie, transfigure le donné naturel. Par exemple, quand Gustav Klimt représente une foret, il lareprésente telle qu'il l'a vue lui-même, identique à la vision singulière qu'il a posée sur elle, et nous la donne a voirainsi au moyen de ses œuvres qui sont la matérialisation et l'objectivation de ses œuvres. Le regard de l'artistetransfigure donc la nature en modifiant insensiblement la représentation que nous en avons et en nous la donnant àvoir d'une manière différente, sinon originale ou inouïe, qui correspond à celle de l'artiste lui-même. L'artiste embellit la nature en proposant une nouvelle manière de la regarder b. D'autre part, nous pouvons dire que l'artiste transfigure, embellit la nature, en proposant une nouvelle manière deregarder celle-ci. En effet, alors que la nature n'est que rarement un objet de contemplation pour les hommes, quise contentent de la traverser ou d'entretenir un rapport pratique avec elle, les artistes nous apprennent par leursœuvres a la considérer, d'une part, mais aussi a la considérer chargée de significations nouvelles. Telle est la thèsede Marcel Proust dans cet extrait de « A la recherche du temps Perdu » : « Et voici que le monde (qui n'a pas été crée une fois, mais aussi souvent qu'un artiste original est survenu) nousapparait entièrement différent de l'ancien, mais parfaitement clair Des femmes passent dans la rue, différentes decelles d'autrefois, puisque ce sont des Renoir, ces Renoir ou nous nous refusions jadis a voir des femmes ». Marcel Proust, Le côté de Guermantes . Les artistes transfigurent la nature en nous permettant de la voir différemment, en nous apprenant à la considérernon avec les yeux de l'habitude avec ceux qu'ils ont poses sur elle. III. L'artiste transfigure la nature en dégageant la verte cachée qu'elle contient L'art dégage la vérité des apparences a. Enfin, nous verrons dans quelle autre mesure nous pouvons dire que les artistes parviennent à transfigurer lanature : parce que l'art permet de dégager la vérité des apparences. Telle est en effet la thèse de Hegel dans sesCours d'Esthétique : l'art ne se contente pas de reproduire les objets naturels, avec l'indignité dont l'accusait Platon parce qu'il déforme la vérité, mais permet au contraire d'accéder a un degré supérieur de vérité :« Mais en fait, toute cette sphère du monde empirique intérieur et extérieur n'est justement pas le monde del'effectivité véritable, et mérite a plus juste titre que l'art d'être nommée simple apparence et illusion (…). Car seulest véritablement effectif ce qui est en soi et pour soi, ce qui est substantiel dans la nature et dans l'esprit et qui,certes, se donne la présence et l'existence, mais qui dans cette existence demeure cependant ce qui est en soi etpour soi et est ainsi véritablement effectif ». Hegel, Cours d'Esthétique. L'art présente une réalité stable et définitive b. Nous dirons donc que si l'art transfigure la nature, c'est parce qu'il fait passer celle-ci du domaine d'une temporalité »

Le document : "Comment les artistes parviennent-ils à transfigurer la nature ?" compte 1550 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Prévisualisation du document Comment les artistes parviennent-ils à transfigurer la nature	?

Liens utiles