Devoir de Philosophie

COMMENTAIRE DE TEXTE: SPINOZA.

Publié le 01/07/2015

Extrait du document

spinoza

Comme le libre jugement des hommes est tout à fait divers et que chacun pense à lui seul tout savoir, et qu'il est impossible que tous pensent également la même chose, et parlent d'une seule voix, ils ne pourraient vivre en paix si chacun n'avait pas renoncé au droit d'agir selon le seul décret' de sa pensée. C'est donc seulement au droit d'agir selon son propre décret que l'individu a renoncé, non au droit de raisonner et de juger ; par suite personne ne peut, sans danger pour le droit du pouvoir souverain, agir à l'encontre du décret de celui-ci, mais il peut totalement penser et juger, et par conséquent aussi s'ex¬primer, à condition cependant qu'il se contente de parler et d'enseigner, et de défendre son opinion par la seule Raison, sans introduire par la ruse, la colère et la haine quelque mesure contraire à l'État qui ne ressortirait que de l'autorité de son propre vouloir.

SPINOZA.

1. Décret : décision.

— On sera attentif à l'opposition faite par l'auteur entre d'un côté la liberté d'agir, et de l'autre la liberté de penser et de s'exprimer.

— On recherchera si l'auteur fixe.des limites à la liberté d'expression et lesquelles.

·   Approche de la question 4

— Le problème posé est celui d'une éventuelle restriction de la liberté d'expres sion. Doit-on lui fixer des bornes? Lesquelles? Qui peut être légitimement habi­lité à imposer ces bornes ?

— Le sujet vous amène donc à vous interroger sur le problème de la censure et sur sa légitimité.

 

Il sera sans doute plus pertinent d'examiner le problème au sein des pays démo­cratiques que dans les pays tyranniques dans lesquels le problème de l'usage de la censure ne saurait être légitimé.

1.  Dans ce texte, Spinoza établit une distinction importante entre d'un côté la liberté d'agir du citoyen qui, selon lui, doit nécessairement être limitée, et de l'autre la liberté de pensée et d'expression qui doit être absolument garantie dans une cité.

L'auteur montre tout d'abord que la paix civile ne peut être assurée qu'à la condition que les hommes renoncent au droit d'agir entièrement selon leur bon vouloir. Il montre ensuite qu'en conséquence, c'est seulement la liberté d'agir qui peut être restreinte mais non la liberté de raisonner et de s'exprimer. Spinoza termine son propos en introduisant une certaine nuance au sujet de la liberté d'expression : seules les opinions fondées sur la raison doivent pouvoir être libre­ment défendues au sein de la cité.

2.  Spinoza évoque ici ce que l'on peut considérer comme l'une des clauses les plus fondamentales du pacte social : en s'unissant, les hommes ont renoncé à leur liberté naturelle pour se soumettre à la loi commune qui garantit à chacun la sécurité. Dans une cité, en effet, la liberté d'action des hommes ne saurait être sans limites car sinon chacun, en fai­sant tout ce qui lui plaît, risquerait de mettre en péril la liberté de ses semblables. La liberté d'action des hommes doit donc être limitée par une loi commune de façon à ce qu'aucun ne fasse de sa liberté un usage nuisible pour autrui.

3.  Spinoza soutient qu'il ne doit y avoir aucune limite à la liberté d'expression et donc que toutes les opinions doivent pouvoir être soutenues au sein d'une cité mais à la condi­tion, précise-t-il, que celles-ci soient défendues « par la seule Raison «.

 

L'opinion est reconnue par de nombreux philosophes comme un mode de connaissance inférieur et peu fiable. Ainsi, Socrate lui reprochait-il de n'être pas « attachée à l'es­prit par la connaissance de ses causes «. L'opinion croit savoir, mais elle est le plus souvent incapable de dire pour­quoi elle sait. Les opinions sont donc par nature aussi mul­tiples et changeantes que les hommes les exprimant.

spinoza

« /PHILOSOPHIE i l'HISTOIRE, LE DROIT, LA VÉRITÉ SUJET 24 > ANTILLES-GUYANE A jUIN 20021 2. Expliquez:« Ils ne pourraient vivre en paix si chacun n'avait pas renoncé au droit d'agir selon le seul décret de sa pensée. » I..J ,,., »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles