Devoir de Philosophie

Cournot et la science moderne

Extrait du document

cournot
Ce qui exigeait un génie vraiment supérieur, c'était de chercher et de découvrir dans les phénomènes les plus vulgaires, dans la chute d'une pierre, dans les balancements d'une lampe suspendue, ce que tant de philosophes, tant de raisonneurs sur les choses divines et humaines avaient eu sous les yeux depuis des milliers d'années, sans songer qu'il y eût là quelque chose à chercher et à découvrir. De tout temps le genre humain avait senti le besoin de l'observation et de l'expérience, avait vécu d'observations bien ou mal conduites, rattachées tant bien que mal à des théories plus ou moins aventureuses: mais l'expérience précise, numérique, quantitative, et surtout l'expérience indirecte qui utilise les relations mathématiques pour mesurer, à l'aide de grandeurs sur lesquelles nos sens et nos instruments ont prise, d'autres grandeurs insaisissables directement, à cause de leur extrême grandeur ou de leur extrême petitesse, voilà ce dont les plus doctes n'avaient pas l'idée. (...) On ne songeait pas à diriger systématiquement l'expérience, de manière à forcer la Nature à livrer son secret, à dévoiler la loi mathématique, simple et fondamentale, qui se dérobe à la faiblesse de nos sens ou que masque la complication des phénomènes. COURNOTDans cet extrait, Cournot se demande ce qui a permis à la science moderne émergeant avec Galilée d'accomplir une révolution , s'accompagnant de grands progrès rompant avec la science du passé. La thèse de Cournot est que la révolution scientifique de la science moderne a été permise par la conception de la nature en terme de lois mathématiques. En ce sens Galilée serait le savant paradigmatique de la théorie de Cournot dans la mesure où il écrit dans un de ses ouvrages Il saggiatore : la nature est un livre écrit en langage mathématique. La stratégie argumentative se déploie en deux moments : la thèse selon laquelle l'observation prime sur la théorie, puis l'utilisation des relations mathématiques pour comprendre la natureI Le Génie est dans l'observation des phénomènes II L'utilisation des relations mathématiques

Liens utiles