Devoir de Philosophie

Dans une société juste, liberté et égalité sont-elles conciliables ?

Extrait du document

La liberté et l'égalité sont compatibles, mais encore indissociablement unies. On ne peut penser les hommes comme libres et n'ayant pas les mêmes droits. C'est la liberté d'autrui qui rend la mienne possible. La liberté de l'autre est la condition de possibilité même de ma propre liberté. Pour être libres, il est nécessaire que nous soyons égaux.

« --- -1 En limi tant la liberté , l'égalité la supprime 1-------, Par nature, les hommes naissent inégaux en aptitudes. L'égalité ne peut être imposée que par la contrainte de la loi. L'égalité nie donc la liberté naturelle. Au regard du droit «natureln, la liberté et 1 'égalité sont incolllpatibles L e droit «naturel», c'est le droit du plus fort («naturellement», le lion mange la gazelle). Pro­ clamer l'égalité de tous les hommes, c'est brimer les hommes supérieurs. Être libre, c'est faire ce que l'on veut quand on le peut. Si je suis libre, j'ai «naturellement» le droit de dominer. «Com­ mander et obéi1; voilà le fait fondamental: cela sup­ pose une hiérarchie» (Frie­ drich Nie tzsche, Apho­ rismes). L'égalité fausse le jeu de la liberté L a liberté est à conqué­ rir contre les autres. Je ne suis vraiment libre que lorsque les autres "Le même droit pour tous. - c'e s t l'injustice la plus énorme ; car ce sont les hommes sup6rilus ql.i sont ainsi frustrés .• Friedrich Nietzsche , Apho rismes ne le sont pas. (Mon plai­ sir de m'occuper libre­ ment est d'autant plus grand que les autres sont contraints de travailler.) Si nous sommes tous égaux, ce n'est que parce que la loi protège les faibles et brime les forts. Si nous soJDJDes égaux, je ne suis pas libre 1 'égalité m'enlève le L droit de faire ce que je veux. La loi qui ins­ taure l'égalité est une revanche des médiocres qui veulent rabaisser les hommes supérieurs à leur méprisab le niveau. L'égalité est une injus­ tice antinature lle qui fait en sorte que la majorité des faibles domine les autres. S i nous sommes to us éga u x, ma lib ert é s'arrêt e où commence celle de s autr es. Or , u n e lib erté li m it ée n 'est plu s la liberté. Donc égali té et liberté sont incom p atibl es. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles