Devoir de Philosophie

eduquer la liberte en societe

Extrait du document

liberte
Éduquer la liberté Depuis longtemps, notre civilisation essaie d'arriver à des buts qui nous permettrons de mieux vivre en communauté dont la notion de démocratie et de liberté qui sont de grandes influences sur ce sujet. L'éducation est un élément primordial afin d'aider une société à comprendre leur droit de liberté. Or, l'éducation, pour moi, est un sujet qui me passionne et il doit être donné à tout individu sans exception. Pour plus être clair et précis, ce qui m'intéresse dans ce domaine est l'éducation de la liberté dans une société ou une communauté. La situation du printemps Arabe où le peuple de la Tunisie, de l'Égypte, de la Libye se sont révolté contre leur gouvernement de dictature afin d'arriver à une liberté dans leur société m'avait beaucoup surpris et m'a suscité de parler davantage sur l'éducation de la liberté dans une société. Ceci m'insiste à me poser la question suivante : « Est-il possible d'éduquer et concilier liberté et société ensemble? «. Selon moi, il est possible d'éduquer et concilier liberté et société ensemble. Dans la dissertation suivante, je vais faire une conceptualisation et une problématisation. Ensuite, je vais présenter les conceptions philosophiques de Rousseau et Marx sur la question. Après, je vais comparer les conceptions et justifier mon argumentation personnelle sur le concept de la liberté au point de vue social et sur l'influence du pouvoir politique. Pour bien comprendre la question demandée, je vais définir les mots : « possible, éduquer, concilier, liberté et société «. Quelque chose est possible lorsqu'il peut arriver et peut devenir un élément faisable et non impossible.  « Développer un sens, une faculté «1 Concilier est lorsqu'on apporte deux sujets ensembles ou les faire regrouper afin d'atteindre un but précis. On peut aussi dire; les jumelés ensembles, les accommoder... La liberté « est la faculté d'agir selon sa volonté en fonction des moyens dont on dispose sans être entravé par le pouvoir d'autrui. Elle est la capacité de se déterminer soi-même à des choix contingents. «2 Une société est le regroupement de plusieurs individus faisant en premier lieu tout groupement d'individus, dépendant les uns des autres et agissant selon des schèmes communs. Après avoir bien défini la question philosophique, nous allons étudier les deux thèses possibles et leurs arguments. Le premier point de vue affirme qu'il est possible de jumelé liberté et société ensemble. On appuie cette thèse par la charte de droits et de libertés qui fait en sorte que la notion de liberté et de société sont reliés de façon très précise. Or, cette charte permettra à l'individu de croire qu'il est libre dans une société. Par contre, l'autre point de vue affirme qu'il est impossible de concilier liberté et société ensemble. Ils pensent qu'une ...

« Après avoir bien défini la question philosophique, nous allons étudier les deux thèses possibles et leurs arguments. Le premier point de vue affirme qu’il est possible de jumelé liberté et société ensemble. On appuie cette thèse par la charte de droits et de libertés qui fait en sorte que la notion de liberté et de société sont reliés de façon très précise. Or, cette charte permettra à l’individu de croire qu’il est libre dans une société. Par contre, l’autre point de vue affirme qu’il est impossible de concilier liberté et société ensemble. Ils pensent qu’une société est contrôlée par des individus de haute bourgeoisie qui font seulement établir des lois qui satisferont leurs propres intérêts. Une société doit respecter ses types de lois et, en conséquence, la notion de liberté serait non respecter dans cette situation (obligation de l’homme en vertu de ses lois). Mais, l’homme se pose plusieurs questions à propos de ce sujet. Par exemple : C’est quoi la liberté? C’est quoi une société? Pourquoi concilier liberté et société ensemble ? C’est quoi les avantages et désavantages de cet acte? Or, plusieurs questions anthropologiques philosophiques suscitent d’être approfondi pour une meilleure connaissance du sujet. Premièrement, Jean-Jacques Rousseau est un grand philosophe née en 1712 qui se fut grandement influencé par la découverte des civilisations du Nouveau Monde. Ce philosophe est connu pour avoir dit : « le mal n’est pas en l’homme » 3 . Pour cela, Rousseau propose le contrat social, qui apportera plusieurs bénéfices, dont la liberté civile aux hommes et une meilleure éducation. Rousseau croit que la liberté et la société peuvent les deux accommoder ensemble. En effet, ce dernier croit que ces deux éléments pourront être intégré ensemble si l’individu suit le modèle « Du contrat social » (livre de Rousseau) qui met en terme une entente entre les membres de la société afin d’assurer et de maximiser la liberté de chaque citoyen. Par cela, la liberté sera écrite et contrôlée par la société où le peuple est l’unique souverain légitime. Or, Rousseau croit que ceci est possible avec le contrat social selon cette phrase retiré de son livre « Du contrat social » : « L’homme est né libre, et partout il est dans les fers. » disant que la liberté est une valeur relative, et dans une société l'homme est né libre mais passe sa vie à restreindre ses libertés à cause des lois. De plus, Jean-Jacques Rousseau utilise la notion de l’aliénation de la liberté naturelle pour envisagé le potentiel d’un regroupement des notions de liberté et de société et que ceux-ci soient efficaces ensemble. Par l’aliénation de la liberté naturelle : « l’institution du gouvernement civil (liberté civile) se faisait donc pour eux au prix de la liberté naturelle . Chaque individu sacrifiait une partie de sa liberté naturelle pour mieux assurer sa sécurité et sa liberté dans une société. » 4 Donc, Rousseau croit que liberté et société sont accommodable ensemble si les individus respectent le contrat social et l’aliénation de la liberté naturelle. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles