Devoir de Philosophie

Faut-il limiter la liberté individuelle pour vivre en paix ?

Extrait du document

Rien n'est sûr, la crainte est générale. B. Naissance de la raison et sortie de l'état de nature ■ Mais l'homme, s'il est « un loup pour l'homme » (Léviathan), est un loup intelligent. L'angoisse de la mort pousse les hommes à anticiper, à tout faire pour réduire le danger. Elle est donc la racine de la raison : faculté de calculer, d'imaginer des moyens, de peser les risques, en vue d'une décision. ■ Cette rationalité pragmatique conduit l'homme à quitter l'insupportable état de guerre. D'évidence, la cause en est le droit illimité de chacun. Il faut donc y renoncer. Mais cela n'est efficace que si tout le monde le fait. Chacun s'engage donc par contrat avec chacun à renoncer à son droit naturel.

« l'homme pour naturellement bon. En réalisant sa liberté, l'individu s'associerait avec la société qui luicorrespond. 2. Cette philosophie conduit à détruire tout ce qui réduit la liberté individuelle et en premier lieu, l'Etat. La maximeanarchiste de Bakounine est « Ni Dieu ni maître ». 3. a. Rejeter l'Etat revient à ne plus avoir d'autorité capable de réguler les masses. Ainsi l'anarchie est une doctrine politique désirant une absence d'autorité organisatrice, refusant toute autorité au-dessus de l'individu. Proudhon et Bakounine reprendront ce sens, tout en pensant que seule une révolution fera disparaître l'Etat : Bakounine affirme : « ni Dieu ni maître ». L'anarchisme se caractérise en général par un refus de toute autorité religieuse oupolitique, une critique de l'Etat quel qu'il soit, car il empêche la libre expression de l'individu en réglementant sa viesociale, et l'idéal d'une organisation de la société par elle-même, sans institutions ou appareils d'Etat, fondée surl'association des producteurs (mutuelles, coopératives) et l'absence de propriété privée. De plus l'Etat est source deguerres bien plus meurtrières que de simples conflits individuels. Les anarchistes pensent qu'une démocratie directe est seule à pouvoir donner à chacun une liberté d'expression. Car avec un tel dispositif, chacun est en mesure de faire entendre sa volonté (influence de Rousseau). b. Les limites de l'anarchie : cette doctrine ne voit pas qu'il y aura toujours des inégalités, et qu'elles peuvent donner l'occasion de servir. Par exemple un handicapé est inégal d'un point de vue (problème de déplacement etc.),et le rôle du non handicapé sera de le servir, alors même qu'il peut l'exploiter. C'est l'inégalité qui rend l'hommeméchant pour l'anarchiste. Et c'est en changeant les conditions sociales que l'homme se bonifiera. Ce raisonnementoublie que la société est le fruit de l'individu autant que celui-ci est le fruit de la société. Marx affirmait que lesphilosophes ont pensé le monde et que maintenant « il s'agit de le transformer ». A cette citation que lesanarchistes approuveraient, il faut rappeler une citation du stoïcien d'Epictète (qui fut esclave un temps de sa vie) :« mieux vaut changer soi que l'ordre du monde ». III: Paix et liberté se réalisent dans l'Etat démocratique L'Etat peut représenter la condition de réalisation du désir commun de vivre ensemble. L'Etat démocratique permet àchacun d'exprimer sa liberté individuelle tout en allant en direction de la paix fondée sur l'accord mutuel. La liberté individuelle est comprise comme liberté d'expression. La démocratie reposant sur le pouvoir du discours,cette liberté se réalise par une transformation progressive des institutions pour que le droit reconnaisse la liberté dechacun. Il faut donc bien un État qui donne le pouvoir à la discussion. Nous ne savons pas encore quelle forme doit prendrele bien commun qui engendre la paix, mais la condition de réalisation de ce bien commun est la discussiondémocratique qui vise l'accord de tous. L'Etat démocratique est donc la condition de possibilité de la paix. Conclusion: L'Etat résout le problème de la violence en limitant la liberté individuelle, mais si il ne joue que ce rôle, il ne faitqu'entretenir la violence. Il faut faire la place aux libertés individuelles, la démocratie offre la possibilité d'associerliberté individuelle et paix civile. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles